Forum des Handiablées

Bienvenue sur le forum des supporters de l'équipe féminine de Metz Handball

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Pages:  << [21-30] 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 [41-44] >>

Re: Revue de presse 2019/2020

MaxDT

Voir son profil

MaxDT

Activité : 3 / 5
384 messages postés


Posté le : 22/06/2020 à 13:44 (Lu 2095 fois)
Répondre
Citer

https://www.republicain-lorrain.fr/sport/2020/06/22/un-depart-une-reprise-et-un-cadeau-pour-les-supporters-les-infos-metz-handball-du-jour

Quelqu'un pour nous dire ce que contient l'article svp ?

--------------------------------
#22

3 / 0 / 1
Meilleure Buteuse : 22 buts O.PEREDERIY

Re: Revue de presse 2019/2020 [128613]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 2.5 / 5
2812 messages postés


Posté le : 22/06/2020 à 13:50 (Lu 2085 fois)
Répondre
Citer

Un départ, une reprise et un cadeau pour les supporters : les infos Metz Handball du jour
Quelles sont les dernières infos à retenir du côté de Metz Handball ? Le point avec le président du club, Thierry Weizman.



Martine Smeets à Bucarest

Arrivée en Lorraine en janvier dernier en qualité de joker médical - pour remplacer Manon Houette indisponible pour de longs mois -, l’ailière néerlandaise Martine Smeets fait ses bagages pour la Roumanie. La joueuse de 30 ans, sacrée championne du monde l’hiver dernier avec les Pays-Bas et un certain Emmanuel Mayonnade comme coach, a signé à Bucarest, une formation que les Messines retrouveront sur leur route en Ligue des Champions. Metz Handball aurait aimé prolonger l’ailière gauche néerlandaise mais le règlement impose de ne pas compter plus de six joueuses étrangères dans l’effectif. Sur l’aile gauche, Metz comptera donc, en attendant le retour de Manon Houette qui a entamé sa rééducation à Capbreton, sur Maud-Eva Copy qui vient de Bourg-de-Péage , et la petite s½ur d’Orlane Kanor, Laura.
Reprise le 29 juin

Les Messines vont se retrouver dès la semaine prochaine. Du 29 juin au 1er juillet, « elles vont passer tout un tas de tests médicaux », précise le président de Metz Handball, Thierry Weizman. Les tests covid bien sûr mais également des examens pour mesurer leur état physique après ces mois de coupure forcée. Le tout premier entraînement, lui, est prévu le 2 juillet avec dans un premier temps, un travail qui portera essentiellement sur « le physique et la réathlétisation des joueuses ».
Un cadeau pour les supporters

Sevrés de matches depuis début mars et le quart de finale de Coupe de France contre Nantes , les supporters de Metz Handball devraient avoir droit à une petite surprise début juillet. Le club réfléchit en effet à l’organisation d’un entraînement collectif public pour renouer le lien avec son chaleureux et fidèle public. Tous les détails n’ont pas encore été finalisés mais la séance pourrait se tenir le 4 juillet, soit à Saint-Symphorien soit aux Arènes.

Re: Revue de presse 2019/2020 [128614]

Mini V

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
1805 messages postés


Posté le : 22/06/2020 à 13:52 (Lu 2082 fois)
Répondre
Citer

Citation : MaxDT
https://www.republicain-lorrain.fr/sport/2020/06/22/un-depart-une-reprise-et-un-cadeau-pour-les-supporters-les-infos-metz-handball-du-jour

Quelqu'un pour nous dire ce que contient l'article svp ?


L'article fait mention du départ de Martine Smeets à Bucarest.

Reprise le 29 juin avec tous les tests à faire et 1er entraînement de réathlétisation le 2 juillet.

Ensuite, le club prévoit d'organiser un entraînement public pour renouer avec les supporters. Pour l'instant, il est prévu le 4 juillet et à Saint-Symphorien.

--------------------------------
Passion is becoming even more significant including any obstacles. Sometines passion turn us into nervous wrecks but it must not break what bind us.

Re: Revue de presse 2019/2020 [128679]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
1348 messages postés


Posté le : 26/06/2020 à 06:32 (Lu 1875 fois)
Répondre
Citer

« Cesson-Rennes épinglé pour ses comptes.
La chambre régionale de la cour des comptes a épinglé Cesson-Rennes, relevant que la plupart des subventions versées ne s’inscrivaient pas dans les dispositions prévues par le code du sport. Elle indique également que « le contrat de prestations établi avec Rennes Métropole prévoit des montants qui vont au-delà des tarifs fixés par l’association, aboutissant à un soutien financier sous la forme d’une subvention déguisée. » » Source / Le Télégramme de Brest – Edition du 26/06/2020.

Voilà qui pose la question de l’implication et de la légitimité du soutien des collectivités territoriales au sport professionnel (hors missions d’intérêt général)….


--------------------------------
" La tolérance est le seul remède contre la diversité d'opinion... " C Nodier

Re: Revue de presse 2019/2020 [128680]

nachadel

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
1406 messages postés


Posté le : 26/06/2020 à 11:03 (Lu 1762 fois)
Répondre
Citer

Citation : ml29
« Cesson-Rennes épinglé pour ses comptes.
La chambre régionale de la cour des comptes a épinglé Cesson-Rennes, relevant que la plupart des subventions versées ne s’inscrivaient pas dans les dispositions prévues par le code du sport. Elle indique également que « le contrat de prestations établi avec Rennes Métropole prévoit des montants qui vont au-delà des tarifs fixés par l’association, aboutissant à un soutien financier sous la forme d’une subvention déguisée. » » Source / Le Télégramme de Brest – Edition du 26/06/2020.

Voilà qui pose la question de l’implication et de la légitimité du soutien des collectivités territoriales au sport professionnel (hors missions d’intérêt général)….



Absolument pas! Quand on fraude on se fait rattraper par la patrouille.

Cela ne pose en aucun cas la question de la légitimité du soutien des collectivités locales

Re: Revue de presse 2019/2020 [128681]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
1348 messages postés


Posté le : 26/06/2020 à 11:31 (Lu 1743 fois)
Répondre
Citer

Le code du sport autorise le versement de subventions publiques aux clubs professionnels mais uniquement dans le cadre de conventions passées dans les conditions prévues à l’article R. 1335-5, et seulement pour des missions d’intérêt général dont la liste est énoncée à l’article R. 1332-2. Sont ainsi visés : « La formation, le perfectionnement et l’insertion scolaire ou professionnelle des jeunes sportifs accueillis dans les centres de formation agréés ; la participation de l’association ou de la société à des actions d’éducation, d’intégration ou de cohésion sociale ; la mise en ½uvre d’actions visant à l’amélioration de la sécurité du public et à la prévention de la violence dans les enceintes sportives. »

En clair, ce n'est pas aux collectivités territoriales de financer la hausse des salaires des joueurs ou joueuses professionnels !



--------------------------------
" La tolérance est le seul remède contre la diversité d'opinion... " C Nodier

Re: Revue de presse 2019/2020 [128682]

Gabachin

Voir son profil

Activité : 1 / 5
143 messages postés


Posté le : 26/06/2020 à 11:52 (Lu 1708 fois)
Répondre
Citer

Citation : nachadel
Citation : ml29
« Cesson-Rennes épinglé pour ses comptes.
La chambre régionale de la cour des comptes a épinglé Cesson-Rennes, relevant que la plupart des subventions versées ne s’inscrivaient pas dans les dispositions prévues par le code du sport. Elle indique également que « le contrat de prestations établi avec Rennes Métropole prévoit des montants qui vont au-delà des tarifs fixés par l’association, aboutissant à un soutien financier sous la forme d’une subvention déguisée. » » Source / Le Télégramme de Brest – Edition du 26/06/2020.

Voilà qui pose la question de l’implication et de la légitimité du soutien des collectivités territoriales au sport professionnel (hors missions d’intérêt général)….



Absolument pas! Quand on fraude on se fait rattraper par la patrouille.

Cela ne pose en aucun cas la question de la légitimité du soutien des collectivités locales


Dans leur rapport, publié ce jeudi 25 juin 2020, les magistrats écrivent que la masse salariale du club représente 1,1 million d’euros en 2018 (dont 700 000 ¤ pour les joueurs). Un montant qui a augmenté de 30 % sur la période étudiée.

« Le salaire moyen des professionnels est de l’ordre de 3 400 ¤ brut par mois », notent les auteurs. Mais cette rémunération varie, évidemment, en fonction de la qualité et de la notoriété des athlètes. « Un joueur étranger percevait, à la signature de son contrat, la somme de 4 478 ¤ bruts par mois pour la saison 2015-2016, puis 7 792 ¤ pour la saison 2016-2017 », écrivent les magistrats.

« Avantages en nature »
En dehors du salaire, la chambre s’intéresse aussi aux « avantages en nature » dont bénéficient les joueurs du Cesson Rennes-Métropole. Le rapport évoque des mises à disposition de 18 appartements et de véhicules. « Pour 2018, les comptes de l’association font état de 150 070 ¤ de locations d’appartements au bénéfice des joueurs de l’équipe première, 18 239 ¤ de location d’appartements pour le centre de formation et 43 673 ¤ de location de véhicules (voitures pour les joueurs et deux mini-bus), précise le rapport. L’association participe à hauteur de 700 ¤ ou 800 ¤ par loyer mensuel. Elle paie l’intégralité du loyer mais retient sur salaire le surplus, dont le total représentait 56 756 ¤ en 2014 et 97 549 ¤ en 2018, soit une progression de 72 % en cinq ans […] La hausse du coût des avantages accordés, s’explique par des mises à disposition plus nombreuses, afin d’attirer des joueurs pour améliorer les résultats du club. »

Rien d’anormal à tout cela, la pratique est courante. « Les contrôles menés par l’URSAAF n’ont révélé aucun problème particulier », indiquent d’ailleurs les magistrats.

Article ouest France de ce jour.
Je ne vois pas où il y a de fraude ? Je vois plutôt une tentative de collectivité de justifier une éventuelle baisse de subvention. On en revient au sujet évoqué si souvent par ml29, de l'émancipation des clubs qui vivent sous perfusion d'argent public, et sont à mon avis condamnés à moyen terme à trouver d'autres sources de revenus, ou à disparaître.

Re: Revue de presse 2019/2020 [128683]

Charlie

Voir son profil

Activité : 3 / 5
84 messages postés


Posté le : 26/06/2020 à 12:02 (Lu 1689 fois)
Répondre
Citer

Citation : Gabachin
Citation : nachadel
Citation : ml29
« Cesson-Rennes épinglé pour ses comptes.
La chambre régionale de la cour des comptes a épinglé Cesson-Rennes, relevant que la plupart des subventions versées ne s’inscrivaient pas dans les dispositions prévues par le code du sport. Elle indique également que « le contrat de prestations établi avec Rennes Métropole prévoit des montants qui vont au-delà des tarifs fixés par l’association, aboutissant à un soutien financier sous la forme d’une subvention déguisée. » » Source / Le Télégramme de Brest – Edition du 26/06/2020.

Voilà qui pose la question de l’implication et de la légitimité du soutien des collectivités territoriales au sport professionnel (hors missions d’intérêt général)….



Absolument pas! Quand on fraude on se fait rattraper par la patrouille.

Cela ne pose en aucun cas la question de la légitimité du soutien des collectivités locales


Dans leur rapport, publié ce jeudi 25 juin 2020, les magistrats écrivent que la masse salariale du club représente 1,1 million d’euros en 2018 (dont 700 000 ¤ pour les joueurs). Un montant qui a augmenté de 30 % sur la période étudiée.

« Le salaire moyen des professionnels est de l’ordre de 3 400 ¤ brut par mois », notent les auteurs. Mais cette rémunération varie, évidemment, en fonction de la qualité et de la notoriété des athlètes. « Un joueur étranger percevait, à la signature de son contrat, la somme de 4 478 ¤ bruts par mois pour la saison 2015-2016, puis 7 792 ¤ pour la saison 2016-2017 », écrivent les magistrats.

« Avantages en nature »
En dehors du salaire, la chambre s’intéresse aussi aux « avantages en nature » dont bénéficient les joueurs du Cesson Rennes-Métropole. Le rapport évoque des mises à disposition de 18 appartements et de véhicules. « Pour 2018, les comptes de l’association font état de 150 070 ¤ de locations d’appartements au bénéfice des joueurs de l’équipe première, 18 239 ¤ de location d’appartements pour le centre de formation et 43 673 ¤ de location de véhicules (voitures pour les joueurs et deux mini-bus), précise le rapport. L’association participe à hauteur de 700 ¤ ou 800 ¤ par loyer mensuel. Elle paie l’intégralité du loyer mais retient sur salaire le surplus, dont le total représentait 56 756 ¤ en 2014 et 97 549 ¤ en 2018, soit une progression de 72 % en cinq ans […] La hausse du coût des avantages accordés, s’explique par des mises à disposition plus nombreuses, afin d’attirer des joueurs pour améliorer les résultats du club. »

Rien d’anormal à tout cela, la pratique est courante. « Les contrôles menés par l’URSAAF n’ont révélé aucun problème particulier », indiquent d’ailleurs les magistrats.

Article ouest France de ce jour.
Je ne vois pas où il y a de fraude ? Je vois plutôt une tentative de collectivité de justifier une éventuelle baisse de subvention. On en revient au sujet évoqué si souvent par ml29, de l'émancipation des clubs qui vivent sous perfusion d'argent public, et sont à mon avis condamnés à moyen terme à trouver d'autres sources de revenus, ou à disparaître.


Avec la crise du Covid 19, les clubs qui ont une très grande participation privée ne seront pas mieux lotis à vrai dire.

Re: Revue de presse 2019/2020 [128684]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
1348 messages postés


Posté le : 26/06/2020 à 12:10 (Lu 1684 fois)
Répondre
Citer

Effectivement, une économie de club archi-dépendante du public est bien plus exposée aux dégâts collatéraux du Covid-19, qu'une économie bénéficiant du rôle de stabilisateur automatique des collectivités territoriales....

--------------------------------
" La tolérance est le seul remède contre la diversité d'opinion... " C Nodier

Re: Revue de presse 2019/2020 [128686]

Gabachin

Voir son profil

Activité : 1 / 5
143 messages postés


Posté le : 26/06/2020 à 12:21 (Lu 3063 fois)
Répondre
Citer

Citation : Charlie
Citation : Gabachin
Citation : nachadel
Citation : ml29
« Cesson-Rennes épinglé pour ses comptes.
La chambre régionale de la cour des comptes a épinglé Cesson-Rennes, relevant que la plupart des subventions versées ne s’inscrivaient pas dans les dispositions prévues par le code du sport. Elle indique également que « le contrat de prestations établi avec Rennes Métropole prévoit des montants qui vont au-delà des tarifs fixés par l’association, aboutissant à un soutien financier sous la forme d’une subvention déguisée. » » Source / Le Télégramme de Brest – Edition du 26/06/2020.

Voilà qui pose la question de l’implication et de la légitimité du soutien des collectivités territoriales au sport professionnel (hors missions d’intérêt général)….



Absolument pas! Quand on fraude on se fait rattraper par la patrouille.

Cela ne pose en aucun cas la question de la légitimité du soutien des collectivités locales


Dans leur rapport, publié ce jeudi 25 juin 2020, les magistrats écrivent que la masse salariale du club représente 1,1 million d’euros en 2018 (dont 700 000 ¤ pour les joueurs). Un montant qui a augmenté de 30 % sur la période étudiée.

« Le salaire moyen des professionnels est de l’ordre de 3 400 ¤ brut par mois », notent les auteurs. Mais cette rémunération varie, évidemment, en fonction de la qualité et de la notoriété des athlètes. « Un joueur étranger percevait, à la signature de son contrat, la somme de 4 478 ¤ bruts par mois pour la saison 2015-2016, puis 7 792 ¤ pour la saison 2016-2017 », écrivent les magistrats.

« Avantages en nature »
En dehors du salaire, la chambre s’intéresse aussi aux « avantages en nature » dont bénéficient les joueurs du Cesson Rennes-Métropole. Le rapport évoque des mises à disposition de 18 appartements et de véhicules. « Pour 2018, les comptes de l’association font état de 150 070 ¤ de locations d’appartements au bénéfice des joueurs de l’équipe première, 18 239 ¤ de location d’appartements pour le centre de formation et 43 673 ¤ de location de véhicules (voitures pour les joueurs et deux mini-bus), précise le rapport. L’association participe à hauteur de 700 ¤ ou 800 ¤ par loyer mensuel. Elle paie l’intégralité du loyer mais retient sur salaire le surplus, dont le total représentait 56 756 ¤ en 2014 et 97 549 ¤ en 2018, soit une progression de 72 % en cinq ans […] La hausse du coût des avantages accordés, s’explique par des mises à disposition plus nombreuses, afin d’attirer des joueurs pour améliorer les résultats du club. »

Rien d’anormal à tout cela, la pratique est courante. « Les contrôles menés par l’URSAAF n’ont révélé aucun problème particulier », indiquent d’ailleurs les magistrats.

Article ouest France de ce jour.
Je ne vois pas où il y a de fraude ? Je vois plutôt une tentative de collectivité de justifier une éventuelle baisse de subvention. On en revient au sujet évoqué si souvent par ml29, de l'émancipation des clubs qui vivent sous perfusion d'argent public, et sont à mon avis condamnés à moyen terme à trouver d'autres sources de revenus, ou à disparaître.


Avec la crise du Covid 19, les clubs qui ont une très grande participation privée ne seront pas mieux lotis à vrai dire.

Difficile à dire... On ne peut que supposer, on saura dans 6 mois qui s'en sort le moins mal ! Mais je pense qu'il est, si ce n'est plus facile, du moins moins difficile, de convaincre un réseau de partenaires privés qui aura un gros besoin de communiquer pour favoriser la relance économique, que de conserver la participation d'un territoire.

Re: Revue de presse 2019/2020 [128687]

Charlie

Voir son profil

Activité : 3 / 5
84 messages postés


Posté le : 26/06/2020 à 12:33 (Lu 3051 fois)
Répondre
Citer

Citation : Gabachin
Citation : Charlie
Citation : Gabachin
Citation : nachadel
Citation : ml29
« Cesson-Rennes épinglé pour ses comptes.
La chambre régionale de la cour des comptes a épinglé Cesson-Rennes, relevant que la plupart des subventions versées ne s’inscrivaient pas dans les dispositions prévues par le code du sport. Elle indique également que « le contrat de prestations établi avec Rennes Métropole prévoit des montants qui vont au-delà des tarifs fixés par l’association, aboutissant à un soutien financier sous la forme d’une subvention déguisée. » » Source / Le Télégramme de Brest – Edition du 26/06/2020.

Voilà qui pose la question de l’implication et de la légitimité du soutien des collectivités territoriales au sport professionnel (hors missions d’intérêt général)….



Absolument pas! Quand on fraude on se fait rattraper par la patrouille.

Cela ne pose en aucun cas la question de la légitimité du soutien des collectivités locales


Dans leur rapport, publié ce jeudi 25 juin 2020, les magistrats écrivent que la masse salariale du club représente 1,1 million d’euros en 2018 (dont 700 000 ¤ pour les joueurs). Un montant qui a augmenté de 30 % sur la période étudiée.

« Le salaire moyen des professionnels est de l’ordre de 3 400 ¤ brut par mois », notent les auteurs. Mais cette rémunération varie, évidemment, en fonction de la qualité et de la notoriété des athlètes. « Un joueur étranger percevait, à la signature de son contrat, la somme de 4 478 ¤ bruts par mois pour la saison 2015-2016, puis 7 792 ¤ pour la saison 2016-2017 », écrivent les magistrats.

« Avantages en nature »
En dehors du salaire, la chambre s’intéresse aussi aux « avantages en nature » dont bénéficient les joueurs du Cesson Rennes-Métropole. Le rapport évoque des mises à disposition de 18 appartements et de véhicules. « Pour 2018, les comptes de l’association font état de 150 070 ¤ de locations d’appartements au bénéfice des joueurs de l’équipe première, 18 239 ¤ de location d’appartements pour le centre de formation et 43 673 ¤ de location de véhicules (voitures pour les joueurs et deux mini-bus), précise le rapport. L’association participe à hauteur de 700 ¤ ou 800 ¤ par loyer mensuel. Elle paie l’intégralité du loyer mais retient sur salaire le surplus, dont le total représentait 56 756 ¤ en 2014 et 97 549 ¤ en 2018, soit une progression de 72 % en cinq ans […] La hausse du coût des avantages accordés, s’explique par des mises à disposition plus nombreuses, afin d’attirer des joueurs pour améliorer les résultats du club. »

Rien d’anormal à tout cela, la pratique est courante. « Les contrôles menés par l’URSAAF n’ont révélé aucun problème particulier », indiquent d’ailleurs les magistrats.

Article ouest France de ce jour.
Je ne vois pas où il y a de fraude ? Je vois plutôt une tentative de collectivité de justifier une éventuelle baisse de subvention. On en revient au sujet évoqué si souvent par ml29, de l'émancipation des clubs qui vivent sous perfusion d'argent public, et sont à mon avis condamnés à moyen terme à trouver d'autres sources de revenus, ou à disparaître.


Avec la crise du Covid 19, les clubs qui ont une très grande participation privée ne seront pas mieux lotis à vrai dire.

Difficile à dire... On ne peut que supposer, on saura dans 6 mois qui s'en sort le moins mal ! Mais je pense qu'il est, si ce n'est plus facile, du moins moins difficile, de convaincre un réseau de partenaires privés qui aura un gros besoin de communiquer pour favoriser la relance économique, que de conserver la participation d'un territoire.


Ah oui bien sûr, la situation est encore flou au mois de juin. Elle a peut être négative comme positive finalement à l'arrivée. Mais les clubs sont plus à même de gérer ça que moi, à ma petite place.

Re: Revue de presse 2019/2020 [128689]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
1348 messages postés


Posté le : 26/06/2020 à 13:13 (Lu 1623 fois)
Répondre
Citer

Effectivement, une économie de club archi-dépendante du public est bien plus exposée aux dégâts collatéraux du Covid-19, qu'une économie bénéficiant du rôle de stabilisateur automatique des collectivités territoriales.... Un club qui s’est affranchi de la perfusion des collectivités territoriales, aura pour mission fondamentale de reconstituer son portefeuille de partenaires prêts à utiliser l’ADN du sport (émotion, partage, performance, dynamisme, passion…) comme vecteur de communication. Il est vrai que dans un contexte chahuté la tendance est de supprimer les charges de communication....

--------------------------------
" La tolérance est le seul remède contre la diversité d'opinion... " C Nodier

Re: Revue de presse 2019/2020 [128697]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 2.5 / 5
2812 messages postés


Posté le : 27/06/2020 à 07:26 (Lu 1432 fois)
Répondre
Citer

rl

Final Four annulé : « un drame » pour Metz Handball
La Fédération européenne de handball a acté l’annulation des phases finales de la Ligue des Champions. Qualifiées, comme les Brestoises, les joueuses messines et leur président n’iront pas à Budapest. Un coup terrible, à tout point de vue, pour le club.
Par Christian JOUGLEUX


Metz Handball en a officiellement terminé avec la saison en cours. Après l’arrêt du championnat sans titre remis, c’est le dessert européen qui est retiré de la carte. Faute de garanties sanitaires face à l’évolution du coronavirus, l’EHF vient en effet d’annuler le Final Four de la Ligue des Champions qui devait mobiliser les joueuses d’Emmanuel Mayonnade à Budapest, du 3 au 6 septembre. Soit une désillusion de plus dans un exercice jalonné de coups durs…

Thierry Weizman résume sa pensée très simplement : « C’est un drame ». « Sportif et financier », ajoute le président, tout en s’empressant de rappeler que la pandémie et son éventuel rebond imposaient de nuancer ces tracas handballistiques. « Il y a des choses plus graves dans la vie, je suis bien placé pour en parler », rappelle ce médecin de son état.

Ni recettes ni médiatisation…

Il n’empêche : « On se bat toute l’année pour ces moments-là, on a bâti une équipe pour être compétitifs avec des filles qui avaient envie de jouer cette épreuve et tout tombe à l’eau. » Y compris l’hypothèse de défier certains éléments qui avaient contribué à la qualification des Messines avant le confinement. Au moins, « cette mascarade » n’aura pas lieu. Et c’est sans doute la seule consolation aujourd’hui : ces curieuses retrouvailles confinaient à l’anomalie.

Pour le reste, le déplaisir est total en Moselle. « Il faudra être très fort, d’un point de vue budgétaire, pour résister à ça », poursuit Thierry Weizman. « J’en appelle à la solidarité de tous nos partenaires, publics et privés, pour nous soutenir. A mon niveau, j’avais acté un certain nombre de transferts depuis que je savais que nous étions qualifiés. » Mais Metz n’en touchera aucun bénéfice immédiat. Faute de classement final dans la prestigieuse épreuve.
Une succession de « coups durs »

Voici donc un désagrément supplémentaire dans une collection déjà riche en « coups durs » cette saison. Avec l’annulation des play-off, du quart de finale de Ligue des Champions, de la demi-finale de Coupe de France et du match retour contre Brest à domicile, ce sont autant de recettes envolées pour Metz Handball. « Les plus grosses de l’année », peste encore le patron. Sans oublier « la médiatisation du Final Four qui n’aura pas lieu » ni la disparition des phases finales de championnat décidée par la Fédération pour la saison prochaine… « J’espère que la Fédé va revoir sa copie et réintégrer ces finalités », formule Thierry Weizman.

Quant à la Ligue des Champions, elle reprendra officiellement les 12 et 13 septembre , sans champion sortant donc. Emmanuel Mayonnade, comme ses confrères, repartiront donc à zéro. Conclusion du président : « Mon entraîneur est extrêmement déçu. Il avait travaillé tout l’été sur les différents scénarios… » Tout ça pour ça.

Re: Revue de presse 2019/2020 [128698]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
1348 messages postés


Posté le : 27/06/2020 à 08:43 (Lu 1401 fois)
Répondre
Citer

« J’en appelle à la solidarité de tous nos partenaires, publics et privés, pour nous soutenir. » Thierry Weizman - Extrait de l'article du RL du 27/06/2020

Si un client est exigeant, je le suis dix fois plus. Engagé émotionnellement je vis mon club au quotidien, un peu comme s’il m’appartenait. Supporter, je suis source de revenus, de capital humain, générateur de contenu du match. Crucial, je suis le seul acteur durable dans la vie du club. Ma volonté de prendre une part active à la vie du MHB, vous donne l’opportunité de faire appel au concept d’actionnariat populaire. A titre d’exemple, au Barça, je suis l’un des 110 000 socios. Nous sommes garants de l’identité du club et de son bon fonctionnement. Ma cotisation annuelle (qui me donne le droit de vote) coûte 180¤ et l’abonnement vaut 1000¤ pour un siège que je laisse à disposition du club afin qui le vende à chaque match. Ce fonctionnement démocratique apporte une grande stabilité. Une stabilité actionnariale et une continuité dans la gestion, avec un fort ancrage local…. Monsieur le Président, serez-vous le premier à oser ?



--------------------------------
" La tolérance est le seul remède contre la diversité d'opinion... " C Nodier

Re: Revue de presse 2019/2020 [128701]

nachadel

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
1406 messages postés


Posté le : 27/06/2020 à 11:09 (Lu 1329 fois)
Répondre
Citer

Citation : ml29
« J’en appelle à la solidarité de tous nos partenaires, publics et privés, pour nous soutenir. » Thierry Weizman - Extrait de l'article du RL du 27/06/2020

Si un client est exigeant, je le suis dix fois plus. Engagé émotionnellement je vis mon club au quotidien, un peu comme s’il m’appartenait. Supporter, je suis source de revenus, de capital humain, générateur de contenu du match. Crucial, je suis le seul acteur durable dans la vie du club. Ma volonté de prendre une part active à la vie du MHB, vous donne l’opportunité de faire appel au concept d’actionnariat populaire. A titre d’exemple, au Barça, je suis l’un des 110 000 socios. Nous sommes garants de l’identité du club et de son bon fonctionnement. Ma cotisation annuelle (qui me donne le droit de vote) coûte 180¤ et l’abonnement vaut 1000¤ pour un siège que je laisse à disposition du club afin qui le vende à chaque match. Ce fonctionnement démocratique apporte une grande stabilité. Une stabilité actionnariale et une continuité dans la gestion, avec un fort ancrage local…. Monsieur le Président, serez-vous le premier à oser ?



180¤ x 110 000: c est a peine le salaire de Messi
Ce sont les banques qui maintiennent le réal et le Barça a flot

Re: Revue de presse 2019/2020 [128702]

jee f

Voir son profil

Activité : 2 / 5
908 messages postés


Posté le : 27/06/2020 à 11:19 (Lu 4308 fois)
Répondre
Citer

Citation : ml29
« J’en appelle à la solidarité de tous nos partenaires, publics et privés, pour nous soutenir. » Thierry Weizman - Extrait de l'article du RL du 27/06/2020

Si un client est exigeant, je le suis dix fois plus. Engagé émotionnellement je vis mon club au quotidien, un peu comme s’il m’appartenait. Supporter, je suis source de revenus, de capital humain, générateur de contenu du match. Crucial, je suis le seul acteur durable dans la vie du club. Ma volonté de prendre une part active à la vie du MHB, vous donne l’opportunité de faire appel au concept d’actionnariat populaire. A titre d’exemple, au Barça, je suis l’un des 110 000 socios. Nous sommes garants de l’identité du club et de son bon fonctionnement. Ma cotisation annuelle (qui me donne le droit de vote) coûte 180¤ et l’abonnement vaut 1000¤ pour un siège que je laisse à disposition du club afin qui le vende à chaque match. Ce fonctionnement démocratique apporte une grande stabilité. Une stabilité actionnariale et une continuité dans la gestion, avec un fort ancrage local…. Monsieur le Président, serez-vous le premier à oser ?



C'est sympa de nous donner votre niveau de vie

Re: Revue de presse 2019/2020 [128703]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
1348 messages postés


Posté le : 27/06/2020 à 11:29 (Lu 1321 fois)
Répondre
Citer

Nachadel, Le FC Barcelone a atteint près d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2018-2019........ Il ne suffit pas d'affirmer, il faut étayer ses propos. Comme l'aurait dit le regretté Coluche : "De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent...... "

--------------------------------
" La tolérance est le seul remède contre la diversité d'opinion... " C Nodier

Re: Revue de presse 2019/2020 [128704]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
1348 messages postés


Posté le : 27/06/2020 à 11:37 (Lu 1315 fois)
Répondre
Citer

Jee F, il en faut peu pour vous impressionner..............

--------------------------------
" La tolérance est le seul remède contre la diversité d'opinion... " C Nodier

Re: Revue de presse 2019/2020 [128705]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
1348 messages postés


Posté le : 27/06/2020 à 11:54 (Lu 1298 fois)
Répondre
Citer

Etes-vous borné au point de ne pas admettre que l’on puisse habiter tantôt en Bretagne, tantôt à Barcelone, et être supporter du handball féminin et de Metz Handball ? Pour information, j’ai souscrit au dernier appel de denier du culte du Président Weisman et je réitérerai ma souscription s’il faisait à nouveau appel à nous. Je pense que l’actionnariat populaire peut être une alternative au retrait de certains partenaires privés ou public. C’était la suggestion du jour. That’s all folks !

--------------------------------
" La tolérance est le seul remède contre la diversité d'opinion... " C Nodier

Re: Revue de presse 2019/2020 [128706]

Mini V

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
1805 messages postés


Posté le : 27/06/2020 à 12:00 (Lu 4305 fois)
Répondre
Citer

Citation : françoise
rl

Final Four annulé : « un drame » pour Metz Handball
La Fédération européenne de handball a acté l’annulation des phases finales de la Ligue des Champions. Qualifiées, comme les Brestoises, les joueuses messines et leur président n’iront pas à Budapest. Un coup terrible, à tout point de vue, pour le club.
Par Christian JOUGLEUX


Metz Handball en a officiellement terminé avec la saison en cours. Après l’arrêt du championnat sans titre remis, c’est le dessert européen qui est retiré de la carte. Faute de garanties sanitaires face à l’évolution du coronavirus, l’EHF vient en effet d’annuler le Final Four de la Ligue des Champions qui devait mobiliser les joueuses d’Emmanuel Mayonnade à Budapest, du 3 au 6 septembre. Soit une désillusion de plus dans un exercice jalonné de coups durs…

Thierry Weizman résume sa pensée très simplement : « C’est un drame ». « Sportif et financier », ajoute le président, tout en s’empressant de rappeler que la pandémie et son éventuel rebond imposaient de nuancer ces tracas handballistiques. « Il y a des choses plus graves dans la vie, je suis bien placé pour en parler », rappelle ce médecin de son état.

Ni recettes ni médiatisation…

Il n’empêche : « On se bat toute l’année pour ces moments-là, on a bâti une équipe pour être compétitifs avec des filles qui avaient envie de jouer cette épreuve et tout tombe à l’eau. » Y compris l’hypothèse de défier certains éléments qui avaient contribué à la qualification des Messines avant le confinement. Au moins, « cette mascarade » n’aura pas lieu. Et c’est sans doute la seule consolation aujourd’hui : ces curieuses retrouvailles confinaient à l’anomalie.

Pour le reste, le déplaisir est total en Moselle. « Il faudra être très fort, d’un point de vue budgétaire, pour résister à ça », poursuit Thierry Weizman. « J’en appelle à la solidarité de tous nos partenaires, publics et privés, pour nous soutenir. A mon niveau, j’avais acté un certain nombre de transferts depuis que je savais que nous étions qualifiés. » Mais Metz n’en touchera aucun bénéfice immédiat. Faute de classement final dans la prestigieuse épreuve.
Une succession de « coups durs »

Voici donc un désagrément supplémentaire dans une collection déjà riche en « coups durs » cette saison. Avec l’annulation des play-off, du quart de finale de Ligue des Champions, de la demi-finale de Coupe de France et du match retour contre Brest à domicile, ce sont autant de recettes envolées pour Metz Handball. « Les plus grosses de l’année », peste encore le patron. Sans oublier « la médiatisation du Final Four qui n’aura pas lieu » ni la disparition des phases finales de championnat décidée par la Fédération pour la saison prochaine… « J’espère que la Fédé va revoir sa copie et réintégrer ces finalités », formule Thierry Weizman.

Quant à la Ligue des Champions, elle reprendra officiellement les 12 et 13 septembre , sans champion sortant donc. Emmanuel Mayonnade, comme ses confrères, repartiront donc à zéro. Conclusion du président : « Mon entraîneur est extrêmement déçu. Il avait travaillé tout l’été sur les différents scénarios… » Tout ça pour ça.


J'ai surtout l'impression que c'est lui qui est déçu... Pour la présence des play-offs en championnat, une bonne fois pour toute, il faut savoir se réinventer. Les play-offs ont toujours tué l'intérêt du championnat à l'année donc il était normal de voir plus de spectateurs en phase finale. Maintenant si on les enlève, les gens viendront puis c'est certainement en partie à cause de ça que le produit n'arrivait pas à se vendre à la télé (la preuve, beIN SPORTS diffusait les 1/2 et la finale jusqu'en 2019).

--------------------------------
Passion is becoming even more significant including any obstacles. Sometines passion turn us into nervous wrecks but it must not break what bind us.

Pages:  << [21-30] 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 [41-44] >>

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Ajouter une réponse

Vous écrivez en tant que :  Login :   Password :
Titre de votre message :
Corps de votre message :

 [citation] [image]

 [gras] [italique] [souligné]
 [barré] [exposant] [indice]
 [grandir] [reduire] [code]

 [noir]
 [rouge] [violet] [bleu] [vert]

   Prévisualiser le message

12345678910
AA1A2A3A4A5A6A7A8A9A10
BB1B2B3B4B5B6B7B8B9B10
CC1C2C3C4C5C6C7C8C9C10
DD1D2D3D4D5D6D7D8D9D10
EE1E2E3E4E5E6E7E8E9E10
FF1F2F3F4F5F6F7F8F9F10
GG1G2G3G4G5G6G7G8G9G10
HH1H2H3H4H5H6H7H8H9H10
II1I2I3I4I5I6I7I8I9I10
JJ1J2J3J4J5J6J7J8J9J10
KK1K2K3K4K5K6K7K8

Valider

Obtenez votre forum Aztek sur http://www.forum-aztek.com - Administration - MyStats
Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003 - Liens - Page générée en 0.1021 seconde avec 11 requêtes