Forum des Handiablées

Bienvenue sur le forum des supporters de l'équipe féminine de Metz Handball

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Pages:  << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 [11-20] >>

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95466]

crocogrenat

Voir son profil

crocogrenat

Activité : 2 / 5
1190 messages postés


Posté le : 06/11/2016 à 09:51 (Lu 11707 fois)
Répondre
Citer




http://handnews.fr/2016/ldc-f-mission-accomplie-a-metz/

--------------------------------
https://www.youtube.com/watch?v=60IfVFE5vIE Parc Explor Wendel

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95468]

lorraine

Voir son profil

Activité : 2 / 5
362 messages postés


Posté le : 06/11/2016 à 12:23 (Lu 11648 fois)
Répondre
Citer

RL du 06/11/16

Handball : irrésistibles Messines

Comme la semaine dernière, Metz a dominé les Norvégiennes de Glassverket (25-19), ce samedi aux Arènes. Les joueuses d’Emmanuel Mayonnade disputeront le tour principal de la Ligue des Champions.

L’aventure continue. Metz a validé hier soir sa place pour le tour principal de la Ligue des Champions, après son éclatante victoire sur Glassverket (25-19). Les championnes de France savaient cette qualification à portée de main, après leur deuxième succès européen dimanche dernier en Norvège. Mais le scénario du match aller les incitait à la prudence…

GRAND ANGLE

Ce samedi, il n’y a pas eu de frayeur, ni de coup de mou. Les joueuses d’Emmanuel Mayonnade apprennent vite. « On avait à c½ur de se racheter après notre début de seconde période raté », confirme l’entraîneur messin. L’opération séduction a fonctionné : impressionnantes défensivement, inspirées en attaque, les Messines ont régalé leurs Arènes.

Ailly Luciano avait annoncé la couleur dès la 4e minute (2-0). Ce match serait le sien. Contre-attaques parfaitement menées, superbes tirs en suspension… La Néerlandaise, meilleure buteuse de la rencontre (8/9), s’est « fait plaisir ». À l’image de son ailière, Metz a semblé sûr de ses forces, hier. Même quand Glassverket a inversé la tendance après deux penaltys manqués du côté lorrain (7-8, 20e )… « O n n’a jamais paniqué. On a su se relancer, c’était important », souligne Emmanuel Mayonnade.

Glauser, encore elle !

Ses joueuses ont aussitôt éteint les espoirs norvégiens. Ana Gros a retrouvé son poignet magique au meilleur moment (8-8, 21e ), Laura Glauser a sorti une de ses incroyables parades (50 % d’arrêts en première période) et la défense messine, intraitable, s’est chargée de faire basculer le match. Derrière, Marie-Hélène Sajka, 19 ans, a illustré tout le talent de la jeune garde messine, appelée à jouer les premiers rôles au sein d’un collectif diminué par les blessures. L’arrière droit a fait une entrée remarquée en redonnant deux buts d’avance à ses coéquipières, avec un tir puissant et un penalty plein d’aplomb (11-9, 28e ).

En Norvège, Metz avait payé son inconstance en début de seconde période. Là où elles avaient péché une semaine plus tôt, les Lorraines ont cartonné hier soir, doublant leur avance dès le retour des vestiaires (15-11, 33e ). Un festival qui coïncidait avec le retour en force d’Ana Gros (4/5 en deuxième mi-temps). Portées par une gardienne décidément en pleine confiance, Grace Zaadi et consorts ont fait le spectacle jusqu’à la fin de la rencontre, sans jamais baisser de rythme (19-15, 45e ; 23-17, 53e ). « C’est la grosse satisfaction de cette soirée : notre capacité à rester sérieux pendant une heure de jeu , résume Emmanuel Mayonnade. On n’a pas fait un match extraordinaire mais on a proposé un visage intéressant et les jeunes ont été au niveau ! »


Finalement, Metz a tout gagné hier soir : sa troisième victoire en Ligue des Champions, sa qualification pour le tour principal et l’admiration de son public. Le champion de France attend désormais Podgorica et Thüringer pour s’offrir, en plus, le droit de rêver aux quarts de finale…

Laura MAURICE.

http://c.republicain-lorrain.fr/sports/2016/11/06/handball-irresistibles-messines

*************

Handball : Metz « a montré de belles choses »

Thierry Weizman, président de Metz : « On est en train de remplir l’un des premiers objectifs de cette saison. On sera au tour principal de la Ligue des Champions. Le travail est fait, malgré un effectif amputé de deux joueuses (Camille Aoustin et Xenia Smits). Comme à Fleury, la grosse satisfaction vient du comportement des jeunes ! Elles s’aguerrissent au plus haut niveau… En défense, les filles ont signé une prestation énorme. Elles ont provoqué le tournant du match. Il y a eu du spectacle et de l’envie, face à une équipe dont c’était la dernière chance ! »

Orlane Kanor, arrière gauche de Metz : « Nous réalisons une super opération avec cette victoire. La qualification est acquise et je pense qu’on a montré de belles choses ce soir. Nous avons été régulières du début à la fin. Maintenant, il faut aller chercher ces deux derniers matches, ce serait top. Nous jouerons ces rencontres un peu plus libérées, ça peut être une bonne chose. »

Tamara Horacek, demi-centre de Metz : « C’est un pas de plus de franchi ! Je trouve que nous avons réalisé un match complet en étant sérieuses et régulières pendant une très grosse partie de la rencontre. Nous avons connu une alerte en Norvège mais nous nous sommes bien repris devant notre public ce soir. »

Ana Gros, arrière droit de Metz : « C’est génial de gagner comme ça devant notre public. Je me suis bien sentie en deuxième période, mais je peux faire encore beaucoup mieux. Je suis un peu en difficulté par moments mais ça va revenir. Face à Thüringer et Podgorica, il faudra faire comme aujourd’hui et peut-être encore mieux… On va jouer ces deux matches à fond pour essayer de gagner des points en vue du tour principal ! »

**********
photos :
http://c.republicain-lorrain.fr/sports/2016/11/05/handball-revivez-en-images-le-match-entre-metz-et-glassverket


Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95487]

lorraine

Voir son profil

Activité : 2 / 5
362 messages postés


Posté le : 07/11/2016 à 09:16 (Lu 11576 fois)
Répondre
Citer

RL du 07/11/16

Tamara Horacek (Metz Handball) : « On avait à coeur de montrer un meilleur visage »

Après un match aller en demi-teinte, l’arrière de Metz Handball a apprécié la réaction de son équipe lors de la victoire devant les Norvégiennes de Glassverket samedi (25-19).


T amara Horacek, c’est un beau cadeau d’anniversaire (la Messine a fêté ses 21 ans samedi) que vous vous êtes offert avec cette victoire devant Glassverket (25-19) ! « Oui, la victoire et la qualification pour le tour principal. Tout était au rendez-vous, je suis vraiment contente. »

• Metz a réussi un match complet, ce samedi soir. Enfin… « C’est vrai qu’on était à la recherche de ça. On avait souvent des moments d’égarement, des irrégularités mais cette fois, on a livré une prestation consistante du début à la fin. On a bien géré la rencontre, sans se faire trop peur. Il y a eu de la concentration et de l’application. Je trouve que cela donne un beau mélange. En plus, on soigne le goal-average en marquant 25 buts pour seulement 19 encaissés. »

• Le contenu et la manière étaient donc au rendez-vous ? « Oui, c’est une victoire avec la manière et un pas de plus de franchi. Après notre deuxième période en Norvège, on avait à c½ur de montrer un meilleur visage. On s’est appuyé sur une grosse défense, bien en place, compacte et agressive. On a réussi à rester concentrées pendant soixante minutes, on a fait des fautes au bon moment et on a souvent réussi à stopper les Norvégiennes dans leurs attaques. »

« On voulait éviter les gros trous d’air »

• Qu’est-ce qu’il s’est dit après le retour de Norvège ? « On se parle toujours beaucoup. On voulait corriger ces erreurs, on a donc pris le match aller en Norvège comme une grosse alerte. Il fallait éviter de refaire la même entame de deuxième période, on voulait éviter les gros trous d’air. On devait réagir devant notre public, ça devait nous servir de leçon. »

• Grâce à vos trois victoires, vous allez pouvoir aborder plus sereinement les deux dernières rencontres de la poule… « C’est vrai, il y aura moins de tension. C’est une très bonne chose, on s’est facilité la tâche mais il faut maintenant rester sérieux et tout donner pour arracher encore des victoires. »

• Il faut vite repenser au championnat également… « On joue mardi soir contre Nice à domicile, il faudra évidemment être performantes. L’enjeu est de bien récupérer car on enchaîne encore deux matches dans la semaine (avec la réception des Monténégrines de Podgorica vendredi en Ligue des Champions). Le coach nous allège les entraînements pendant cette période. »

Nicolas KIHL.

http://c.republicain-lorrain.fr/sports/2016/11/06/tamara-horacek-(metz-handball)-on-avait-a-coeur-de-montrer-un-meilleur-visage

****************

Metz Handball : et maintenant, « le plus dur reste à faire »


Metz a rempli un premier objectif, ce week-end, en validant son ticket pour le tour principal de la Ligue des Champions. Un deuxième, encore plus important, l’attend dans les deux semaines à venir. « On est qualifié, c’est bien mais le plus dur reste à faire , annonçait Ailly Luciano quelques minutes après la victoire. En voyant les équipes de cette poule, on savait qu’on devait terminer dans les trois premiers. Maintenant, l’enjeu est de ramener le plus de points possibles ! »

Avec trois victoires au compteur et après la défaite de Thüringer au Monténégro hier (28-19), les Messines ont pris la deuxième place du groupe A derrière Podgorica, demi-finaliste de la dernière édition et grand favori de cette poule. Un adversaire redoutable qui leur a infligé leur unique défaite sur la scène européenne cette saison (19-21). Ce revers a été vécu comme un crève-c½ur par les joueuses d’Emmanuel Mayonnade, qui ont cru à l’exploit sur le parquet du double vainqueur de la Ligue des Champions. Elles auront l’occasion de se rattraper, ce vendredi à domicile, face aux Monténégrines qui ont depuis retrouvé leur star, Cristina Neagu.

Thüringer, une finale avant l’heure

Une semaine plus tard, le déplacement à Thüringer (victoire 25-18 au match aller) sera tout aussi crucial en vue du tour principal. « On peut dire qu’on a une demi-finale et une finale à jouer dans les quinze prochains jours , résume l’entraîneur messin. Ces deux matches seront encore plus importants que la qualification en elle-même. » Car Metz l’a annoncé en début de saison : il vise les quarts de finale de la prestigieuse Coupe d’Europe. Pour avoir une chance d’atteindre cet objectif, les championnes de France doivent engranger un maximum de points dès la phase de poule. « On a pris deux victoires à Glassverket, c’était important mais il faut aussi qu’on réussisse à gagner contre les équipes en lice, comme nous, pour les quarts » , insiste Ailly Luciano, qui a lourdement pesé samedi avec ses huit buts. « On va essayer de gratter un point voire deux face à Podgorica. Parce qu’on joue chez nous, on doit avoir cette ambition , poursuit l’ailière néerlandaise. Et puis, il faudra aussi s’appliquer à Thüringer pour aller chercher une victoire capitale pour la suite ! »


Laura MAURICE.



Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95488]

MR 54

Voir son profil

MR 54

Activité : 1 / 5
82 messages postés


Posté le : 07/11/2016 à 09:35 (Lu 11562 fois)
Répondre
Citer

Je signe pour 1 point sur les 2 rencontres, maintenant l'exploit est possible. Pourvu que Nice ne nous fasse pas la misère..., mardi soir.


Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95515]

lorraine

Voir son profil

Activité : 2 / 5
362 messages postés


Posté le : 08/11/2016 à 13:56 (Lu 11464 fois)
Répondre
Citer

RL du 08/11/16

Ailly Luciano arrête sa carrière internationale : « J’ai donné tout ce que je pouvais »

Elle l’a annoncé samedi à l’issue de son superbe match en Ligue des Champions : l’ailière de Metz Ailly Luciano se retire de la sélection néerlandaise, après sa participation aux JO de Rio. Un « objectif ultime », explique-t-elle.

Elle a dit stop. À un mois de l’Euro en Suède, la Messine Ailly Luciano a quitté l’équipe nationale des Pays-Bas, vice-championne du monde en titre. Après 56 sélections (115 buts) et une quatrième place aux Jeux Olympique de Rio, l’ailière de 25 ans n’a « aucun regret ».

INTERVIEW

• Vous avez décidé de mettre fin à votre carrière internationale. Pourquoi ? « Je suis satisfaite de ces quatre ans avec l’équipe des Pays-Bas, de ce que ça m’a apporté. Ça me suffit. Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’avoir fait le tour. Je n’ai pas la force d’aller chercher encore quatre ans pour participer aux prochains Jeux Olympiques. »

• Votre sélection pour les JO-2016 est à l’origine de cette décision… « C’était l’objectif ultime pour moi ! J’ai eu la chance de jouer un Mondial et un Euro (en 2013 et 2014) sur la route de Rio. Cette expérience olympique m’a mise en paix avec moi-même. Je sais que je n’ai pas travaillé pour rien… Désormais, ma carrière en club suffit à mon bonheur. »

« Me consacrer à Metz Handball »

• Qu’est-ce qui a motivé ce choix ? « La sélection nationale, c’est parfois difficile psychologiquement. Cela demande beaucoup de compromis pour peu de récompenses. Je trouve que ça n’en vaut pas la peine… J’ai d’autres objectifs, avec mon club mais aussi dans ma vie. »

• Vous quittez l’équipe des Pays-Bas sur une quatrième place aux JO. Pas de regrets ? « Je n’ai aucun regret de partir maintenant, c’est une décision mûrement réfléchie. Avec un petit peu de recul, je me dis que ce résultat n’est pas si mal. Sur le coup, ça a été une vraie déception… Et cette défaite en demi-finale contre la France est encore un peu amère. Surtout que j’en ai un rappel quotidien avec les internationales françaises du club… (sourire) »

• De quoi rêvez-vous désormais ? « J’ai envie de me consacrer à Metz. J’espère que c’est comme ça que le président (Thierry Weizman) prendra cette décision et qu’il aura envie de prolonger mon contrat… J’ai toujours autant envie de jouer au handball. L’objectif, à court terme, est d’aller chercher les quarts de finale de la Ligue des Champions. À plus long terme, ce sera encore la Ligue des Champions, pour essayer d’aller toujours plus loin… »


• Vous n’avez que 25 ans. Vous n’envisagez pas de pouvoir rejouer sous les couleurs néerlandaises un jour ? « On ne peut pas prévoir l’avenir, on ne sait jamais. Si je dois un jour retourner aux JO, ce sera peut-être avec l’équipe de badminton ou de tennis de table… Mais celle de handball, je ne pense pas ! Je me suis battue pour aller à Rio et c’était superbe. Quand la liste des 14 joueuses a été annoncée, je savais que ce serait ma dernière compétition internationale. Et d’une certaine façon, ça m’a permis de savourer encore plus ces premiers et derniers Jeux Olympiques. J’ai l’impression d’avoir donné tout ce que je pouvais. »

Laura MAURICE.

**************

Handball : Metz veut confirmer l’embellie face à Nice

Metz a pris le rythme. Avec trois victoires en six jours, le champion de France a parfaitement négocié l’enchaînement des matches. Sa qualification pour le tour principal de la Ligue des Champions en poche, il renoue ce mardi avec la Ligue féminine. Les joueuses d’Emmanuel Mayonnade tenteront de s’offrir un quatrième succès de rang, ce soir aux Arènes, face à Nice.

La semaine dernière à Fleury (21-33), elles ont prouvé leur capacité à gérer ces rencontres de championnat programmées entre deux rendez-vous européens. À l’heure d’accueillir les Azuréennes de Marie Prudhomme, la récupération a une nouvelle fois été le maître mot des Lorraines en ce début de semaine. Car elles n’auront pas l’avantage de la fraîcheur, ce mardi, pour leur quatrième sortie en dix jours.

En face, Nice, exempt de la dernière journée, a eu le temps de préparer sa venue aux Arènes et corriger les travers qui lui ont coûté ses deux derniers matches (trois défaites en six rencontres). Largement remaniée à l’intersaison, l’équipe de Marjan Kolev est toujours en quête de repères en ce début de saison. Les Niçoises ont notamment perdu leurs trois internationales françaises, Alexandra Lacrabère (Vardar Skopje), Cléopatre Darleux (Brest) et… Béatrice Edwige, qui fait depuis les beaux jours de Metz.

Le pivot de l’équipe de France aura à c½ur d’enchaîner avec une sixième victoire en sept rencontres de championnat. Pour préserver la confiance acquise ces derniers jours et confirmer l’embellie entrevue contre Fleury et Glassverket. Un nouveau succès ce soir permettrait aux Messines d’aborder dans les meilleures conditions l’un des matches cruciaux de cet automne, face au géant européen Podgorica, vendredi aux Arènes.




Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95534]

lorraine

Voir son profil

Activité : 2 / 5
362 messages postés


Posté le : 09/11/2016 à 09:00 (Lu 11397 fois)
Répondre
Citer

RL du 09/11/16

Handball : Metz n’a pas forcé contre Nice

Entre deux matches de Ligue des Champions, les Messines sont assez facilement parvenues à dominer Nice ce mardi soir aux Arènes (30-24). Les voilà en tête du championnat.

Le match : peu de frissons

Ecrire que les Messines ont tremblé hier devant Nice serait exagéré. Il y a bien eu quelques périodes où les Lorraines ont été bousculées mais cela n’a jamais duré bien longtemps. C’est simple : les coéquipières de Grace Zaadi ont mené au score du début à la fin. Après deux minutes, elles avaient déjà trois buts d’avance (3-0, 2e ) et six au quart d’heure de jeu (11-5). Le début d’une correction ? Non car les Niçoises, enfin cohérentes, ont alors eu un sursaut pour redonner un brin de suspense à la rencontre (12-10, 20e ). Celui-ci a duré jusqu’à la 39e minute (19-18), moment choisi par les Lorraines pour réaccélérer. Bien trop vite pour un OGC Nice courageux à défaut d’être suffisamment armé. A l’arrivée, le succès mosellan (30-24) ne souffre d’aucune contestation même s’il n’a pas été linéaire. Peu importe, il propulse les Messines en tête de la Ligue féminine après huit journées et malgré un match en retard.

La joueuse : Orlane Kanor

En quelques éclairs, elle a crevé l’écran et ravi les Arènes hier soir. Elle, c’est Orlane Kanor, 19 ans et un certain talent. Celui propre à effacer avec facilité plusieurs joueuses avant d’aller propulser un tir puissant sous la barre. Sans oublier ces passages de bras, ces impulsions plus haut que les autres ou encore ces accélérations dévastatrices. La Guadeloupéenne a été LA joueuse messine de la première période hier, conclue avec un sans-faute au tir (4/4). Une petite semaine après ses six réalisations signées à Fleury, l’arrière gauche a prouvé qu’on pouvait compter sur elle. Au point de faire oublier Xenia Smits, blessée jusqu’à la trêve ? Ce serait omettre ces deux balles perdues coup sur coup et quelques erreurs de jeunesse. Mais l’internationale française U20 mérite d’être revue, c’est sûr, pas qu’en Ligue féminine.

Le chiffre : 0

Les Gipsy Kings ont très peu eu l’occasion de s’exprimer hier. Il a en effet fallu attendre 20 minutes pour que leur chanson Marina résonne dans les Arènes afin de saluer un arrêt de Marina Rajcic. Vingt longues minutes pendant lesquelles la gardienne monténégrine a ramassé dix fois le ballon dans ses filets. La suite a été un peu meilleure avec, au final, cinq parades en 23 tentatives. Qu’elle se console, son homologue niçoise Hatadou Sako n’a pas fait mieux avec un petit 5/24.

Le mot de l’entraîneur Emmanuel Mayonnade


« On a gagné, c’est l’essentiel. Avec l’accumulation des matches, c’est bien de pouvoir enchaîner un nouveau succès. On a aussi pu répartir les temps de jeu entre les joueuses, c’était fondamental. Par séquences, je nous ai trouvés très bons et a contrario, parfois bien moins bons. Mais nous reprenons la tête du championnat et je ne pense pas que ce soit anecdotique en ce moment. »

Thibaut GAGNEPAIN

http://c.republicain-lorrain.fr/sports/2016/11/09/metz-n-a-pas-force

****************

Béatrice Edwige (Metz Handball) : « Prendre 24 buts, c’est inadmissible »


• Béatrice Edwige, que retenez-vous de cette rencontre ? « Je suis très déçue. Je ne suis pas satisfaite de notre défense. Vous voyez, je sors de ce match, je suis à peine transpirante, c’est rare… Ça veut dire que je n’ai pas mis la même intensité que d’habitude. On a pris 24 buts et je vais être très dure, mais c’est inadmissible. On fait des fautes d’inattention, on n’est pas concentré, on s’oublie… On encaisse six buts en huit minutes en deuxième période, on réussit même à se faire peur quand elles reviennent à -1 ! Aujourd’hui, Nice n’a pas forcément vu qu’on laissait beaucoup d’espaces. Mais vendredi, Podgorica le remarquera en un éclair et on payera cash ces erreurs. »

• Vous remportez malgré tout un quatrième succès consécutif, qui vous permet de prendre la tête du championnat. L’essentiel est acquis ? « Pour l’instant, je ne suis vraiment pas contente. Mais il y a du positif… On a retrouvé une grande Ana (Gros) ce soir. Grace (Zaadi) et Pop (Lazic) continuent sur leur lancée. Et puis, on ne peut pas occulter la fatigue qui s’accumule en jouant tous les trois jours. Il faudra être plus vigilantes, plus rigoureuses en Ligue des Champions ! Mais je nous connais, après un match comme celui-ci, on a toujours à c½ur de rebondir. On est des filles travailleuses, orgueilleuses… On va se taper sur la tête et personnellement, je serai remontée comme une pendule vendredi pour la réception de Podgorica. »

• Sans doute l’un des matches européens les plus importants de ce début de saison ? « C’est ni plus ni moins que la petite finale de notre groupe. On a de précieux points à aller chercher et on a envie de montrer une belle image. Metz est une équipe qui aime les gros matches, surtout à domicile. On fera tout pour essayer de grappiller un petit point à cette équipe ! »

Laura MAURICE.



Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95563]

lorraine

Voir son profil

Activité : 2 / 5
362 messages postés


Posté le : 10/11/2016 à 07:26 (Lu 11334 fois)
Répondre
Citer

RL du 10/11/16

Orlane Kanor (Metz Handball) : « Il fallait que je prenne mes responsabilités »


• Orlane Kanor, vous restez sur deux belles prestations contre Fleury et Nice. Comment vous sentez-vous ? « Très bien… Il le faut ! Avec nos problèmes d’effectif (Xenia Smits et Camille Aoustin sont blessées) , je savais qu’il fallait que je prenne mes responsabilités. Et je n’ai rien à perdre, c’est forcément plus facile de jouer dans ces conditions. Si je ne me mets pas trop de pression, tout se passe bien. »

• Vous découvrez la Ligue féminine et la Coupe d’Europe. Vous n’avez pas d’appréhension ? « Je me connais un peu, je sais que le stress n’apporte rien de positif. J’ai appris à me dire que ce n’est qu’un match… Je suis jeune, je suis là pour me montrer, pour apprendre et faire le boulot. Marquer des buts, ne pas perdre trop de balles, apporter quelque chose au collectif… Ce n’est que du plaisir ! »

• Mesurez-vous le chemin parcouru depuis votre arrivée à Metz, il y a un an et demi ? « J’ai beaucoup changé, effectivement ! En Guadeloupe, je ne faisais que des sauts en suspension, le jeu n’était pas mon fort… J’ai rempli très rapidement un premier objectif personnel, avec la gestion des duels. Mais je ne pensais pas intégrer la D1 si rapidement. On a beaucoup travaillé avec Yacine (Messaoudi, l’entraîneur du centre de formation). Il y a eu une vraie progression en fin de saison dernière. Aujourd’hui, j’ai l’opportunité d’apporter un plus à cette équipe, j’en suis très contente ! »

• Imaginiez-vous pouvoir disputer la Ligue des Champions à seulement 19 ans ? « C’était un rêve que je ne pensais pas réaliser si tôt. Je suis heureuse de pouvoir vivre cette compétition prestigieuse, d’avoir du temps de jeu. C’est assez rare à mon âge. Maintenant, il faut continuer sur notre lancée face à Podogorica ce vendredi ! »

La. M.


Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95584]

lorraine

Voir son profil

Activité : 2 / 5
362 messages postés


Posté le : 11/11/2016 à 10:09 (Lu 11240 fois)
Répondre
Citer

RL du 11/11/16

Handball : Metz a un choc à tenir contre Podgorica

Les Messines ont la chance de pouvoir se refrotter à du lourd lors de cette avant-dernière journée du Tour principal de Ligue des Champions. Et pourquoi pas faire tomber les Monténégrines du Buducnost-Podgorica ce vendredi ?

Un géant européen se présente aux Arènes. Metz doit s’y habituer, il y en aura d’autres. Une montagne que les Messines avaient à moitié gravie lors du match aller (21-19). Les retrouvailles, ce vendredi soir, entre les Mosellanes et les Monténégrines de Buducnost en diront encore plus sur le niveau du champion de France sur la scène européenne.

Metz a la chance de pouvoir se frotter à nouveau à du très lourd lors de cette avant-dernière journée du Tour principal de Ligue des Champions. Et ne va pas s’en plaindre, s’en priver. Podgorica, le double vainqueur de la Ligue des Champions en 2012 et 2015 (finale en 2014), est un habitué. Le maître voyage chez un élève qui ne cesse d’apprendre.

Revenons quelques semaines en arrière, quand les Lorraines étaient rentrées de la Moraca Sports Center presque déserte avec des cahiers remplis d’enseignements précieux. Le premier a bien été gardé en mémoire : même en prenant un petit coup derrière la tête (16-12, 40e ), ces filles ne lâchent jamais l’affaire. L’exemple s’est confirmé en Norvège quelques jours plus tard…

Buducnost est arrivé tôt

Ensuite, l’écart entre Buducnost et les joueuses d’Emmanuel Mayonnade n’est finalement pas énorme. « Il y a toujours la place pour mieux , glisse l’entraîneur des Lorraines. On ressort d’un match comme celui-là très frustré. Car si on regarde bien sur les vidéos, nous n’étions que rarement dedans, mais on tient au score. Il y a eu cette crispation qui a fait perdre les moyens car les filles attendaient beaucoup ce match. »

Important, Buducnost était privé de la meilleure joueuse du continent Cristina Neagu. Sa demi-centre roumaine, dépositaire des valeurs ancestrales du hand yougoslave, était tout de même dans les tribunes pour se faire une idée de la valeur du groupe mosellan. « Elles nous ont parfois endormies avec un faux rythme et nous n’avons pas mis la spontanéité nécessaire de notre côté », se rappelle Mayonnade.


Pas d’ivresse déraisonnable pour les Mosellanes mais l’ambition de vouloir encore titiller les plus grandes. « Oui, on veut gagner ce match , annonce le technicien lorrain. On est lucide sur la qualité de l’adversaire. » Mais Metz est ambitieux et ses Arènes auront un rôle important à jouer. « Il faudra mettre du rythme, être dures dans nos duels, neutraliser certaines joueuses sans libérer trop d’espaces. »

Metz s’attaque au leader de sa poule, arrivé dès mercredi pour préparer son choc. Où comment montrer que les Monténégrines prennent très au sérieux ces Messines. A Metz de montrer qu’il est dur à man½uvrer dans son antre.

Nicolas KIHL.
*************************

Metz Handball : ce qu’il faut savoir du tour principal de Ligue des Champions

Quel que soit le résultat de ses deux prochaines rencontres européennes, Metz disputera le tour principal de la Ligue des Champions. Mais la semaine à venir s’annonce cruciale pour les joueuses d’Emmanuel Mayonnade. Tour d’horizon des enjeux de cette "nouvelle" compétition qui débute aujourd’hui.

Pourquoi les deux prochains matches sont si importants ?

Face à Podgorica, ce soir, et Thüringer, samedi prochain, les Messines tenteront d’arracher les points les plus précieux de leur aventure continentale. Parce qu’au tour principal, seuls compteront les résultats acquis contre les équipes qualifiées. Autrement dit, Metz ne tirerait aucun bénéfice de ses deux victoires face à Glassverket en cas d’élimination des Norvégiennes. « C’est pour cela que la victoire contre Thüringer au match aller était capitale », explique Emmanuel Mayonnade. Les retrouvailles avec les Allemandes feront d’ailleurs office de « petite finale ». Une victoire permettrait aux Lorraines d’entamer le tour principal avec quatre points d’avance sur un adversaire direct…

Qui sont les futurs adversaires de Metz ?

Podgorica, Metz et, vraisemblablement, Thüringer affronteront les trois premiers du groupe B. Un géant attend les Messines… Le Vardar Skopje d’Amandine Leynaud a déjà assuré sa qualification. « Une équipe redoutable, de top niveau mondial, habituée du Final Four. Quasiment ce qui se fait de mieux en Europe ! », annonce Emmanuel Mayonnade. Les championnes de France devraient également retrouver les Russes d’Astrakhan et la formation de Budapest, le FTC-RailCargo Hungaria, qui se partage tous les titres nationaux avec l’ogre Gyor. « Cette équipe sera très difficile à jouer, surtout à domicile. Sa joueuse espagnole Nerea Pena marche sur l’eau depuis un an et demi. Ses prestations sont assez déroutantes », reconnaît le coach messin.


Quelles sont ses chances d’accéder aux quarts de finale ?

C’est l’objectif affiché par le club cette saison. Quatre des six équipes du groupe décrocheront leur billet pour les quarts. Avant même d’affronter le Vardar ou les Hongroises, Metz peut se mettre en position favorable en cas de victoire face à Podgorica ou Thüringer. « Un nouveau succès nous offrirait de très belles perspectives », conclut Emmanuel Mayonnade.

Laura MAURICE.

*********************

« Cristina Neagu sait tout faire »

L’entraîneur des Messines Emmanuel Mayonnade présente les spécificités de trois forces chez les Monténégrines du Buducnost-Podgorica

Buducnost-Podgorica est un sérieux prétendant à la victoire finale dans cette Ligue des Champions. Metz a déjà croisé le champion 2015 au Monténégro il y a quelques semaines mais il lui manquait sa pièce maîtresse, la meilleure joueuse du monde, la Roumaine Cristina Neagu.

L’occasion de cibler trois forces du club monténégrin présentes ce vendredi soir aux Arènes. « L’équipe ne se résume évidemment pas qu’à ces trois joueuses. Il y a du talent à tous les postes », précise l’entraîneur Emmanuel Mayonnade qui revient sur quelques spécificités du trident.

Cristina Neagu (arrière gauche, 28 ans Roumanie)

« C’est ce qui se fait de mieux au monde à ce poste. Elle a connu deux années assez sombres lorsqu’elle s’est gravement blessée à l’épaule mais elle est revenue plus forte. Elle sait tout faire, c’est une joueuse extrêmement complète. Ses failles, ses points faibles ? C’est comme se demander quels sont les points faibles de Zizou en football. On n’a pas de plan précis pour la neutraliser car si on se focalise trop sur elle, on va laisser des espaces importants pour les autres joueuses… »

Katarina Bulatovic (arrière droit, 31 ans, Serbie)

« Elle possède un sacré bras : elle est capable de claquer des buts de loin, à dix ou onze mètres si on ne sort pas assez vite sur elle. Bulatovic défend un peu plus que Neagu. Là encore, il ne faut pas se focaliser sur elle seule même si elle nous avait fait du mal au match aller (10 buts). On n’avait pas su la contenir. »

Milena Raicevic (demi-centre, 26 ans Monténégro)


« C’est la pièce maîtresse du jeu, le métronome des Monténégrines. La responsable du projet de jeu. Comme Grace (Zaadi), elle est efficace dans la distribution, lucide dans les moments importants pour trouver la passe qui va déstabiliser. Et toujours dans le bon timing. »

N. K.

***********************

complément du RL du 10/11/16

Handball : Orlane Kanor, la nouvelle pépite de Metz ?
Et si c’était elle, la nouvelle pépite de Metz Handball ? Avec un talent fou et une fougue propre à ses 19 printemps, Orlane Kanor est entrée dans une autre dimension cet automne. « Elle a toutes les qualités pour être LA révélation de la saison », pariait récemment celui qui l’a découverte, Yacine Messaoudi. Les premiers pas de sa protégée avec l’équipe professionnelle lui ont donné raison.

GRAND ANGLE

Il suffit de regarder le bilan de ses deux dernières sorties en Ligue féminine pour cerner l’évolution de la jeune arrière gauche. Orlane Kanor reste sur deux sans-faute au tir : 6/6 à Fleury et 4/4 en trente minutes face à Nice. Il faut aussi voir l’aisance et la puissance de la Guadeloupéenne devant le but pour deviner le brillant avenir qui lui est promis. « Je ne suis pas surpris de la voir à ce niveau, j’ai toujours cru en son potentiel , insiste Yacine Messaoudi, l’entraîneur du centre de formation. Elle a des qualités hors normes, une explosivité et une détente largement au-dessus de la moyenne ! »

« Des qualités hors normes »

Des prédispositions qui lui ont permis de s’illustrer d’emblée au plus haut niveau. « Elle est capable d’exploiter des situations avec un temps de préparation très réduit, elle accélère et peut facilement créer des situations d’avantage pour son équipe. Elle est dangereuse de près comme de loin », renchérit le technicien. Pendant un an, au prix d’un « travail individuel poussé », Yacine Messaoudi a façonné le talent de son prodige. Jusqu’à l’évidence, en fin de saison dernière. « Elle a véritablement éclaté en Nationale 1. À ce moment-là, on s’est rendu compte qu’elle était prête à endosser le rôle de n°2 au poste d’arrière gauche, derrière Xenia Smits. »

Cette ascension symbolise la progression fulgurante d’Orlane Kanor, arrivée en métropole il y a tout juste dix-huit mois. « C’est une belle satisfaction , reconnaît Emmanuel Mayonnade, l’entraîneur des Messines. Elle a avancé, s’est endurcie, a progressé dans les impacts… Offensivement, elle montre de réelles qualités. Pour moi, il n’y a pas de déficit d’expérience. Elle fait partie intégrante du collectif au même titre que les autres joueuses. »

Après la blessure de Xenia Smits, absente de la compétition jusqu’en janvier, sa jeune doublure s’est imposée comme une sérieuse alternative. « Elle prend sa place, sans complexe, et elle le fait avec beaucoup d’humilité , apprécie Yacine Messaoudi. Elle est à l’écoute, elle a une gestion très intéressante de l’échec. Elle ne doute pas et repart de l’avant avec beaucoup d’entrain et d’engagement. Ce ne sont pas des qualités communes dans le handball féminin. »

Bien sûr, Orlane Kanor paye parfois ses erreurs de jeunesse ou sa souplesse en défense. « La lecture du jeu n’est pas vraiment son point fort , reconnaît le coach du centre de formation. Mais l’expérience et le rapport de force en D1 vont la faire progresser. Et c’est ce qui la rend intéressante : elle est encore très perfectible ! »

Metz-Podgorica, vendredi à 19h.



Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95633]

lorraine

Voir son profil

Activité : 2 / 5
362 messages postés


Posté le : 11/11/2016 à 23:49 (Lu 11160 fois)
Répondre
Citer

http://c.republicain-lorrain.fr/sports/2016/11/11/photos-revivez-en-images-l-exploit-des-messines

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95640]

jee f

Voir son profil

Activité : 2 / 5
873 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 09:27 (Lu 11091 fois)
Répondre
Citer

Le gros bémol de la soirée :La une du Républicain Lorrain ce matin
Lamentable ................................................................................................... ...................................................l'équipe de france a battu la suéde 2 a 1 (deux a un )IL FAUT QUAND MEME ETRE CON POUR FAIRE UNE 1er avec ça
bonne journée aux redacs du RL

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95642]

jaune et bleu 88

Voir son profil

Activité : 2.5 / 5
663 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 09:48 (Lu 11077 fois)
Répondre
Citer

Citation : jee f
Le gros bémol de la soirée :La une du Républicain Lorrain ce matin
Lamentable ................................................................................................... ...................................................l'équipe de france a battu la suéde 2 a 1 (deux a un )IL FAUT QUAND MEME ETRE CON POUR FAIRE UNE 1er avec ça
bonne journée aux redacs du RL
Exact c'est consternant de ne pas accorder plus de place à un tel exploit à la une du journal.Il leur faut quoi?Metz handball a battu le champion d'Europe en titre c'est enorme!

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95643]

PAPYHAND

Voir son profil

Activité : 3 / 5
2992 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 10:12 (Lu 11036 fois)
Répondre
Citer

OUI mais.... si nous ,nous adorons le hand,il faut se rappeler que le foot est le sport favori des plus grandes masses de par le monde ,et dans l'échelle des intérêts et priorités .... çà passe d'abord,même si ce n'est pas un exploit de battre la Suède ,comparé à une victoire messine sur un des plus grands du monde !!

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95644]

FABRE 83000

Voir son profil

Activité : 3 / 5
2050 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 10:12 (Lu 11058 fois)
Répondre
Citer

Citation : jaune et bleu 88
Citation : jee f
Le gros bémol de la soirée :La une du Républicain Lorrain ce matin
Lamentable ................................................................................................... ...................................................l'équipe de france a battu la suéde 2 a 1 (deux a un )IL FAUT QUAND MEME ETRE CON POUR FAIRE UNE 1er avec ça
bonne journée aux redacs du RL
Exact c'est consternant de ne pas accorder plus de place à un tel exploit à la une du journal.Il leur faut quoi?Metz handball a battu le champion d'Europe en titre c'est enorme!


Hélas le fric des footeux occulte tout !
Mais si Metz n'a pas battu le champion d'Europe en titre car c'est Bucarest le champion (où jouent Camille Ayglon et Gnonsiane Niombla) cela mérite la une du quotidien régional je suis d'accord.

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95645]

beillitse

Voir son profil

Activité : 2.5 / 5
768 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 10:27 (Lu 11036 fois)
Répondre
Citer

Très très bon Mayonnade au micro de BeIn. Bonne cuite alors aux messins

Re: Revue de Presse 2016 - 2017

lorraine

Voir son profil

Activité : 2 / 5
362 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 10:49 (Lu 11017 fois)
Répondre
Citer

Revenons à la revue de presse, les commentaires dans l'autre sujet, même si je suis d'accord avec vous ...

***********
RL du 12/11/16

Metz Handball, l’exploit majuscule

Les Messines ont fait tomber l’ogre monténégrin Buducnost-Podgorica vendredi soir aux Arènes (28-25). Un exploit qui permet aux joueuses d’Emmanuel Mayonnade de prendre une option pour les quarts de finale.


Un match de rêve ! Ce vendredi soir restera gravé à jamais dans tous les esprits. Un match de rêve et de folie pour un exploit dantesque. Le champion de France messin a balayé Buducnost-Podgorica (28-25), double vainqueur de la Ligue des Champions, et a d’ores et déjà pris une belle option dans la course aux quarts de finale.

Il fallait être aux Arènes… Tour d’honneur avec les supporters, explosion de joie toute relative à l’exploit qu’elles venaient de réaliser. De l’émotion qui réchauffe les c½urs. Ces Messines sont imprévisibles. Sur cette scène européenne, elles pèsent lourd dorénavant car Buducnost-Podgorica est un habitué dans la plus prestigieuses des compétitions. L’élève a dépassé le maître le temps d’une soirée. « Nous savions qu’il fallait être incroyables pour gagner ce match, mes joueuses l’ont été ». Au coup de sifflet, tout le monde se lâche sauf Emmanuel Mayonnade. L’entraîneur lorrain est conscient de la performance réalisée mais garde ses émotions au fond de lui, savoure intérieurement. Il sait que la route est encore longue… Mais Metz a montré qu’il faudrait compter sur lui dans cette campagne étoilée.

« On a joué avec notre c½ur »

Il a regardé les stars du Buducnost-Podgorica droit dans les yeux dès le début (3-1, 8e ). Gros rythme et grosse défense, les Lorraines étaient dans leur match et tenaient tête à Cristina Neagu et consorts (9-9, 20e ). La Roumaine, meilleure joueuse du monde, et Katarina Bulatovic se sont d’ailleurs fait arranger le portrait à chaque pénétration dans la zone lorraine. Metz a répondu dans ce duel physique. Mais là où il a été encore plus impressionnant, c’est dans la dimension mentale : comprenez que ces filles n’ont jamais rien lâché. D’abord quand elles sont rentrées aux vestiaires avec un déficit de deux buts (14-16). Ensuite quand elles ont timidement repris leur place sur le gerflor (17-20, 36e ). « Nous sommes restées soudées, en nous serrant les coudes. Du début à la fin, on n’a rien lâché », appréciait, euphorique, l’Alsacienne Laura Flippes. « On a joué toute la rencontre avec notre c½ur. On s’était dit qu’il y avait un gros truc à faire », complétait la capitaine des grands soirs Grace Zaadi (6/8), magnifiquement épaulée par la chirurgicale Sladjana Pop-Lazic (8/8 !).

Le pivot serbe a hérité des caviars de ses partenaires pour défier à chaque fois en un contre un le dernier rempart Batinovic. Metz a percé les lignes monténégrines avec aisance. Mais s’il fallait trouver un tout petit bémol, ce serait celui-ci : plusieurs fois en supériorité numérique, il aurait pu profiter de cet avantage avec plus de maîtrise car il était en retard (21-23, 46e ) jusqu’à ce que Marina Rajcic entre en scène. Et de quelle manière ! Huit arrêts en vingt-cinq minutes, la gardienne monténégrine a dégoûté ses copines. « Elle a relancé l’équipe avec ses nombreux arrêts », félicite Mayonnade. Zaadi et Horacek ont ensuite pris leurs responsabilités pour emmener Metz vers son exploit (27-25, 57e ) et son tour d’honneur mérité.

Nicolas KIHL.

***********

Plongée dans les vestiaires du Metz Handball après la victoire contre Podgorica

Il y avait de l’émotion et de la fierté, hier soir, dans le discours d’après-match. « Vous êtes allées chercher ce petit supplément d’âme », a lancé Emmanuel Mayonnade après l’exploit. Plongée dans les vestiaires de Metz Handball.


Quelques minutes après l’exploit retentissant de Metz, la porte des vestiaires se ferme. Après un long silence, Emmanuel Mayonnade, entraîneur heureux, entame son discours. « Avec cette victoire, il faut entendre la nécessité de ne jamais renoncer. Ce soir, vous avez mis un c½ur énorme. Vous êtes allées chercher ce supplément d’âme qu’il faudra toujours garder en tête. » Les mots émus d’un coach face à ses joueuses qui, quand elles ne sont pas là, les qualifie volontiers d’« héroïques » et de « gigantesques ». Des filles qui lui ont offert hier soir la « plus belle émotion » de son expérience messine…

Les fondations de cette victoire, Metz les a posées quatre semaines plus tôt dans le Moraca Sports Center de Podgorica. Quand l’entraîneur témoignait toute sa confiance à son équipe, quelques instants avant son entrée en Ligue des Champions : « Soyez certaines qu’ensemble, on peut faire des choses incroyables ! » Quand les championnes de France, battues de deux petits buts, ont terminé la rencontre assises à même le sol, la mine défaite. « Je n’ai pas voulu le dire aux filles mais avant même de quitter le Monténégro, j’avais l’ambition de gagner aujourd’hui », confie Béatrice Edwige.

« On s’est battu coûte que coûte »

Cette fois, Podgorica jouait avec Novovic, Lazovic et Neagu, la meilleure joueuse du monde 2015, absentes au match aller. « Et alors ? » , répond l’internationale française. « La vérité, c’est que nous sommes tellement orgueilleuses que nous refusions de perdre une deuxième fois, stars ou pas stars ! Alors, on s’est battu, coûte que coûte », insiste la pivot, qui est « passée par toutes les émotions » dans ce choc au sommet. « Podgorica a de très grandes joueuses. Notre star à nous, c’est l’équipe. Et c’est ça qui est beau… »

De leur voyage au Monténégro, mi-octobre, les Messines n’ont gardé que les promesses, balayant la déception qui les habitait sur le chemin du retour. « On savait qu’on aurait pu gagner ce match, qu’on n’était pas loin. Ça nous a donné confiance. Les filles étaient prêtes à tout donner. C’est fait, on n’a rien à regretter », savoure Laura Glauser, qui a assisté au « match extraordinaire » de sa complice, Marina Rajcic. La Monténégrine a enchaîné les parades décisives et fait couler ses anciennes coéquipières.

« À Podgorica, on avait joué avec le frein à main, il n’y avait pas de vie, pas de spontanéité. Ce n’était pas nous , a conclu Emmanuel Mayonnade devant ses joueuses. Ce match-là est digne de vous, digne de ce que nous vivons au quotidien. » Sur ces mots, Ana Gros a chantonné « On a tous quelque chose de Metz Handball » , un hymne qui sonnait juste hier soir. Et la porte du vestiaire s’est rouverte…

Laura MAURICE.

*************

Metz Handball savoure « un grand moment » après sa victoire sur Podgorica

Sladjana Pop-Lazic, pivot de Metz : « On a tout donné dans cette rencontre. On savait que c’était indispensable pour gagner. C’est superbe avec cette ambiance folle. On a inversé la tendance par rapport au match aller. Notre défense a été très forte, c’était l’une des clés du match. »

Laura Flippes, arrière droit de Metz : « De la joie, du bonheur, de la fierté. C’est ce que je ressens et ce que les filles ressentent sûrement comme moi. On y croyait avant ce match mais je ne sais pas si on se rendait compte que l’exploit était vraiment possible. On l’a fait ! Du début à la fin, on n’a rien lâché contre cette équipe emblématique, une des meilleures équipes du monde. »

Grace Zaadi, capitaine et demi-centre de Metz : « On a un très bon collectif, c’est notre richesse. On peut s’appuyer là-dessus, sur les rotations. C’est une superbe soirée et une belle performance. Il faut maintenant penser à se qualifier avec le maximum de points mais c’est une très bonne chose de gagner ce gros match ce soir. »

Ailly Luciano, ailière droit de Metz : « On a joué comme une vraie équipe aujourd’hui et ça a payé ! On voulait prendre au moins un point face à Podgorica. On savait que ce serait très compliqué mais on a réussi à les fatiguer, elles ont commencé à faire des choix moins judicieux et on a su en profiter. On montre qu’on sera bien là au tour principal, avec de belles ambitions. »

Thierry Weizman, président de Metz : « Historique ! C’est l’un de nos plus beaux exploits, un grand moment dans l’histoire du club et du handball féminin puisqu’aucune formation française n’avait, jusqu’ici, battu Podgorica. Aujourd’hui, on bat une équipe double championne d’Europe avec de jeunes joueuses issues du centre de formation. Cela montre les possibilités d’amélioration que l’on a devant nous. »



Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95648]

jmb57

Voir son profil

Activité : 1 / 5
137 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 10:52 (Lu 11016 fois)
Répondre
Citer

Fabre toujours un petit mot sympa.Oui Metz à gagné mais pas contre le meilleur.

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95650]

PAPYHAND

Voir son profil

Activité : 3 / 5
2992 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 11:06 (Lu 17464 fois)
Répondre
Citer

Citation : jmb57
Fabre toujours un petit mot sympa.Oui Metz à gagné mais pas contre le meilleur.


Et tu ne marches pas .... tu courres !!

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95654]

chagall

Voir son profil

chagall

Activité : 1 / 5
91 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 11:22 (Lu 18164 fois)
Répondre
Citer

je ne comprends pas certaines critiques sur le républicain lorrain, ceci n'est pas nouveau et ses reporters sportifs, depuis belles lurettes il faut leur indiquer qu'ils assistent à un match de hand féminin et non masculin et que ce n'est pas du tennis.

Mais rien ne viendra ternir cette très belle soirée.
merci les filles

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95655]

GdB33

Voir son profil

Activité : 2 / 5
439 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 11:24 (Lu 17448 fois)
Répondre
Citer

Citation : jmb57
Fabre toujours un petit mot sympa.Oui Metz à gagné mais pas contre le meilleur.


Fabre n'a pas dis ça !!! ne déformez pas les paroles, soyez un peu plus honnêtes !! Fabre a juste rectifié le post de "Jaune et Bleu 88" qui disait que Metz avait battu le Champion d'Europe en titre !! non Metz a battu une TRÈS équipe d'Europe mais le Champion en titre, comme l'a dit Fabre c'est Bucarest !!! c'est tout il a dit ça juste pour rectifier une vérité et rien d'autre

Re: Revue de Presse 2016 - 2017 [95658]

FABRE 83000

Voir son profil

Activité : 3 / 5
2050 messages postés


Posté le : 12/11/2016 à 12:01 (Lu 17419 fois)
Répondre
Citer

Citation : GdB33
Citation : jmb57
Fabre toujours un petit mot sympa.Oui Metz à gagné mais pas contre le meilleur.


Fabre n'a pas dis ça !!! ne déformez pas les paroles, soyez un peu plus honnêtes !! Fabre a juste rectifié le post de "Jaune et Bleu 88" qui disait que Metz avait battu le Champion d'Europe en titre !! non Metz a battu une TRÈS équipe d'Europe mais le Champion en titre, comme l'a dit Fabre c'est Bucarest !!! c'est tout il a dit ça juste pour rectifier une vérité et rien d'autre


Merci du rectificatif !

Rick57 : il faut que tu retournes apprendre à lire et surtout écrire le français .

Pages:  << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 [11-20] >>

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Ajouter une réponse

Vous écrivez en tant que :  Login :   Password :
Titre de votre message :
Corps de votre message :

 [citation] [image]

 [gras] [italique] [souligné]
 [barré] [exposant] [indice]
 [grandir] [reduire] [code]

 [noir]
 [rouge] [violet] [bleu] [vert]

   Prévisualiser le message

12345678910
AA1A2A3A4A5A6A7A8A9A10
BB1B2B3B4B5B6B7B8B9B10
CC1C2C3C4C5C6C7C8C9C10
DD1D2D3D4D5D6D7D8D9D10
EE1E2E3E4E5E6E7E8E9E10
FF1F2F3F4F5F6F7F8F9F10
GG1G2G3G4G5G6G7G8G9G10
HH1H2H3H4H5H6H7H8H9H10
II1I2I3I4I5I6I7I8I9I10
JJ1J2J3J4J5J6J7J8J9J10
KK1K2K3K4K5K6K7K8

Valider

Obtenez votre forum Aztek sur http://www.forum-aztek.com - Administration - MyStats
Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003 - Liens - Page générée en 0.1181 seconde avec 11 requêtes