Forum des Handiablées

Bienvenue sur le forum des supporters de l'équipe féminine de Metz Handball

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Pages:  << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 [11-15] >>

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009

BZH29

Voir son profil

Activité : 1 / 5
101 messages postés


Posté le : 02/04/2009 à 16:49 (Lu 6166 fois)
Répondre
Citer

merci pour le lien

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38238]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11865 messages postés


Posté le : 02/04/2009 à 16:49 (Lu 5942 fois)
Répondre
Citer

Puisque hier dans le répu , Patrica Saurina a parlé de sa vie privée et donc de celle de Camille, je me permets de dire que Camille vit très mal sa séparation avec son ami et qu'elle souhaite le rejoindre.
Il est joueur à Nîmes qui évolue en D1, meilleur marqueur du championnat ( avant le match de Tremblay, je n'ai pas vérifié depuis) , mais le club de Nîmes est en position difficile, même s' ils ont quitté la zône des reléguables depuis le WE dernier.
Donc........la destination est à suivre...........

A noter égalemnt qu'il reste une année de contrat pour Camille et qu'il y aura donc négociation pour le rachat

A titre personnel, je regrettrai cette joueuse, sur le plan humain, elle dégage beaucoup de sincérité, un excellent bout- en-train, un très très bon état d'esprit.............DOMMAGE !!!!

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38239]

seba

Voir son profil

Activité : 2 / 5
817 messages postés


Posté le : 02/04/2009 à 16:55 (Lu 566 fois)
Répondre
Citer

dommage si camille part mais enfin qui sait peut etre va t-elle rester pour finir! Je l'espere en tout cas

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38240]

cougar

Voir son profil

cougar

Activité : 1.5 / 5
313 messages postés


Posté le : 02/04/2009 à 17:08 (Lu 557 fois)
Répondre
Citer

Mauvaise nouvelle pour Camille...

Tout ça pour une histoire de mec...

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38241]

hrgovic57

Voir son profil

hrgovic57

Activité : 1.5 / 5
556 messages postés


Posté le : 02/04/2009 à 17:19 (Lu 549 fois)
Répondre
Citer

Le copain de Camille n'a qu'à venir jouer au smec

En plus je crois que Camille n'était pas trop fan de notre climat mosellan...

--------------------------------
"Svetlana Ognjenovic et Ivana Lovric nous ont aidés à passer un cap. Sans elles, nous ne nous serions pas qualifiés en Norvège" (Thierry W. - Février 2009)

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38242]

cougar

Voir son profil

cougar

Activité : 1.5 / 5
313 messages postés


Posté le : 02/04/2009 à 17:51 (Lu 522 fois)
Répondre
Citer

Citation : hrgovic57
Le copain de Camille n'a qu'à venir jouer au smec


La voilà la solution!

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38245]

Nikelkrom

Voir son profil

Activité : 1.5 / 5
463 messages postés


Posté le : 02/04/2009 à 21:16 (Lu 469 fois)
Répondre
Citer

Citation : hrgovic57
En plus je crois que Camille n'était pas trop fan de notre climat mosellan...


Arvor devrait donc avoir toutes les peines du monde à recruter,,,

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38249]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11865 messages postés


Posté le : 03/04/2009 à 07:23 (Lu 409 fois)
Répondre
Citer

Metz, des droits et des devoirs


Propriété messine ces quatre dernières années, la Coupe de la Ligue demeure un objectif majeur du club
le plus titré de France. A domicile,, le dénouement semble cousu main.. Et pourtant…



L’histoire serait-elle écrite d’avance ? Metz, quadruple lauréat de cette coupe de la Ligue, porté par la ferveur de son public, fort de ses pérégrinations européennes et actuel leader du championnat, peut-il se permettre d’échouer dans son entreprise ? En sa qualité d’hôte, a-t-il le droit d’afficher une mine déconfite, demain soir, dans le cadre feutré de l’Arsenal où seront décernées les Etoiles 2009 du handball ? Cette faute de goût serait de bien mauvais aloi : «Nous sommes placés dans une obligation de résultat, clame Thierry Weizman. Cela fait 20 ans que Metz attend d’organiser une phase finale. On se doit de gagner ce premier trophée de la saison. » Le message présidentiel se veut clair et sans équivoque.

GRAND ANGLE

A première vue, la route menant à la finale, demain aux Arènes, semble dégagée. Metz a hérité, ce soir au complexe Saint-Symphorien, d’un tirage pour le moins complaisant. Venir à bout de Fleury, passager éphémère de la première division (8e, 26 pts) pourtant nanti de la deuxième masse salariale du championnat, n’apparaît pas comme une tâche insurmontable. La direction du club le plus titré de France décline toutefois sa prudence coutumière : « Fleury est une équipe atypique, capable du meilleur comme du pire », avertit Sandor Rac. Le meilleur ? Un large succès face à Issy-les-Moulineaux (31-20, 16e journée). Le pire ? Une défaite consentie dans la foulée sur le terrain de Mios (39-33, 17e journée). Ambivalent, vous avez dit ?

A plus d’un titre

La schizophrénie fleuryssoise interpelle mais la menace semble relative eu égard au profil des deux autres demi-finalistes. L’opposition entre Issy-les-Moulineaux et Le Havre apparaît en effet d’une tout autre teneur. Si d’aventure la formation normande passait l’écueil francilien, la perspective de retrouver en finale les deux meilleures équipes françaises éveillerait une certaine curiosité. N’en déplaisent à Sandor Rac et à son homologue havrais Frédéric Bougeant, la joie du vainqueur, et a contrario le dépit du perdant influeraient certainement sur l’épilogue du championnat, acté le 24 mai aux Arènes entre ces deux prétendants au titre. «Cette Coupe de la Ligue ne déterminera pas l’identité du champion », reprennent d’une seule voix les deux techniciens, sans s’être au préalable concertés. Sandor Rac le sait toutefois : «Si elle n’est pas décisive, une victoire serait très importante sur le plan psychologique ».
La force de l’habitude endiguera-t-elle la soif de reconnaissance de rivaux de plus en plus enclins à contester le règne sans partage des Messines ? Là se situe la principale problématique de cette phase finale de coupe de la Ligue. La pression de ce rendez-vous à domicile résonne comme un autre facteur de nature à faire vaciller le favori : «Mais j’ai bon espoir que cette expérience, acquise cette saison en Ligue des Champions, lors de matchs à enjeu, nous favorise », aspire Thierry Weizman. Optimiste, le président ne fera pas grand cas d’une statistique à première vue évocatrice : en un septennat d’existence de la Coupe de la Ligue, jamais le club organisateur n’est parvenu à ses fins : «Tout simplement parce que Metz ne l’a jamais organisée ! » Une façon de voir les choses…

Jean-Michel CAVALLI. http://www.republicain-lorrain.fr


Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38250]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11865 messages postés


Posté le : 03/04/2009 à 07:26 (Lu 408 fois)
Répondre
Citer

Et puis :http://www.republicain-lorrain.fr



Oui mais c'était en 2007

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38251]

hrgovic57

Voir son profil

hrgovic57

Activité : 1.5 / 5
556 messages postés


Posté le : 03/04/2009 à 09:55 (Lu 376 fois)
Répondre
Citer

Citation : françoise
« Fleury est une équipe atypique, capable du meilleur comme du pire », avertit Sandor Rac. Le meilleur ? Un large succès face à Issy-les-Moulineaux (31-20, 16e journée). Le pire ? Une défaite consentie dans la foulée sur le terrain de Mios (39-33, 17e journée).


L'exemple pour montrer que Fleury est "capable du pire" n'est pas très parlant je trouve. Car il me semble que plus d'une équipe ont perdu à Mios cette saison

--------------------------------
"Svetlana Ognjenovic et Ivana Lovric nous ont aidés à passer un cap. Sans elles, nous ne nous serions pas qualifiés en Norvège" (Thierry W. - Février 2009)

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38252]

kabti

Voir son profil

Activité : 1 / 5
232 messages postés


Posté le : 03/04/2009 à 10:21 (Lu 370 fois)
Répondre
Citer

c'est clair, un spécialiste du handball encore..

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38295]

powerhand

Voir son profil

powerhand

Activité : 3 / 5
4005 messages postés


Posté le : 04/04/2009 à 12:30 (Lu 263 fois)
Répondre
Citer

Metz à mi-chemin du bonheur


Isabelle Wendling seule au monde… Le symbole d'une équipe messine conquérante.

Metz, facile vainqueur de Fleury, défendra ce soir aux Arènes "sa" Coupe de la Ligue face au Havre. Finale rêvée…

Du fantasme à la réalité… Metz et le Havre, soit les deux meilleures équipes françaises du moment, figureront, ce soir aux Arènes, au casting de la finale de la Coupe de la Ligue. Attendu, espéré mais rejeté avec humilité par les deux clubs avant les demi-finales qui se tenaient, hier, au complexe Saint-Symphorien, cet affrontement aura finalement bien lieu. Issy-les-Moulineaux et Fleury, débarqués sur les bords de la Moselle flanqués de l’étiquette d’outsiders, ne sont pas parvenus à bouleverser la hiérarchie. Tant mieux pour le spectacle…

A l’heure au rendez-vous, le collectif mosellan a oblitéré son ticket en signant une victoire expéditive et rondement menée. Le patient messin, souffreteux après une campagne européenne douloureuse en Coupe des Coupes, retrouve progressivement ses moyens.
Certes, les automatismes qui en faisaient une machine irrésistible durant l’automne 2008 ne sont pas encore totalement retrouvés. Lenka Kysucunova, toujours souffrante (angine), n’a pas encore atteint son rendement optimal. Svetlana Ognjenovic, étincelante la semaine passée sur le terrain d’Issy-les-Moulineaux pour le compte de la 16e journée de championnat, s’est montrée plus discrète qu’à l’accoutumée. On peut également noter la prestation inaboutie d’Amandine Leynaud, un phénomène toutefois suffisamment rare cette saison pour en tirer un quelconque enseignement.

Piejos se sent Pousser des ailes

Opposées à une formation du Loiret rapidement abandonné par son atout numéro 1, l’imposante Biljana Filipovic, troisième buteuse du championnat réduite à un bien pâle 17 durant le premier acte, les partenaires d’Isabelle Wendling ont entrepris un travail de démolition savamment planifié. Dans le rôle du chef de chantier, Katty Piejos (6/6) a usé de l’ensemble de sa palette technique. Tourmentée par la réussite insolente et confondante de réalisme de l’ailière internationale, l’arrière-garde fleuryssoise a sombré, en première mi-temps, dans une profonde dépression. La formation de Daniel Villain regagnait les vestiaires avec un déficit de cinq unités (16-11). Un écart rédhibitoire qui ne cessera d’enfler au fil d’une rencontre maîtrisée par le quadruple lauréat de la Coupe de la Ligue.

Visiblement attaché à son bien, Metz a lancé un signal fort au Havre. Ce dauphin envahissant, gagné par le feu de l’ambition, s’attachera ce soir, dans un contexte hostile, à faire vaciller la domination du champion de France. La formation normande en a-t-elle les moyens ? «Oui, si l’on s’en tient à leur état de fraîcheur. Les Havraises sont rapidement sorties de la Coupe d’Europe, elles en ont encore sous le pied… » Un mauvais présage signé Nimétigna Keita, ancienne Messine revenue hier sous les couleurs de Fleury. Un pronostic de vaincue…

Jean-Michel CAVALLI. METZ - LE HAVRE (19H en direct sur Sport +)

Mais aussi

Vanparys prend rendez-vous


En haut de l'affiche, Christine Vanparys s'y voit déjà: «Ce serait beau de remporter le trophée, ici, face à Metz, le tenant du titre.»

Retour au pays ensoleillé, hier, pour Christine Vanparys. Sous le maillot havrais, enfilé au début de saison, l’ancienne Messine a décroché son ticket pour la finale de la Coupe de la Ligue. Impressions et ambitions.

La demi-finale. «Ce match s’est à peu près déroulé comme nous l’avions imaginé.» Pas la moindre trace de triomphalisme. Mais un sourire brillant qui en dit long sur le plaisir éprouvé par Christine Vanparys. Hier, sous le toit de ce qui fut autrefois son ancien palais, l’arrière havraise a réussi le premier acte de son retour en terre messine. Issy n’est plus là pour en parler.

La faute au Havre, hier, la formation normande a mené l’opération demi-finale avec assez de justesse pour prolonger son séjour en Moselle et s’inviter aux Arènes, aujourd’hui, pour y disputer la finale. «Il y a eu trente-cinq minutes au coude à coude, et puis nous avons ensuite imposé notre puissance, note cette ancienne abonnée au maillot tricolore. La différence s’est peut-être faite au niveau de l’enthousiasme. Issy s’était déjà fait éliminer en Coupe d’Europe et n’a plus grand-chose à gagner en championnat… On savait qu’elles allaient douter à un moment ou à un autre. Nous avons su en profiter »

Objectif Coupe. La Coupe de la Ligue aux yeux du Havre ? L’entraîneur l’avait signalé à l’heure de préparer ses bagages et de prendre la route de Metz : «Toutes les compétitions nous importent.» Même son de cloche pour sa joueuse, Christine Vanparys. L’issue de la rencontre face aux banlieusardes parisiennes lui autorise simplement un discours teinté d’un peu plus d’ambition. «Nous avons franchi le premier obstacle, c’est bien, mais maintenant, il y a une finale à disputer.» Et à gagner, accessoirement… «Nous avons fait un petit bout du chemin, il en reste un autre pour être vraiment comblées. Ce serait beau de remporter le trophée, ici, face à Metz, le tenant du titre. En plus, il me semble que c’est la première fois que cette compétition se déroule ici, non ? »

24 mai en vue. Aujourd’hui, sur le parquet des Arènes, Christine Vanparys retrouvera donc quelques-unes de ses anciennes coéquipières. Face à elle. Dauphin de Metz en championnat, Le Havre partira, cette fois, sur un pied d’égalité avec son adversaire. «La Coupe, ça n’a rien à voir avec le reste. Tout est possible, même si Metz a remporté le trophée ces quatre dernières années… » Quel que soit le score final, ce soir, Vanparys et les siennes repartiront sur le front du quotidien avec une motivation inchangée : contester l’autorité du champion en titre. «Le Havre est connu pour passer par des moments de fébrilité, mais cette année, Metz est un peu comme nous. C’est bien, ça rend la compétition plus incertaine et donc plus belle. J’espère simplement que nous tiendrons le rythme jusqu’au 24 mai.» Metz - Le Havre, deuxième manche. Vanparys a déjà pris rendez-vous.

Cédric BROUT.

Et enfin

«Le Havre ? Une toute autre affaire»

Nina Kanto (joueuse de Metz). «Sur la fin, on aurait peut-être dû mesurer un peu plus nos efforts… J’ai le sentiment que l’on a retrouvé des couleurs. Pour des raisons affectives, j’aurais préféré rencontrer Issy-les-Moulineaux demain (ce soir). Cette finale face au Havre est très importante : le premier titre de la saison est en jeu. Mais c’est aussi l’occasion de prendre un avantage psychologique en vue de la fin du championnat.»

Jean Pietrala (entraîneur adjoint des gardiens). «Ce match n’était pas pour les gardiennes en raison des défenses agressives. On a recouvert une bonne condition physique. Cette victoire s’inscrit dans la lignée du succès à Issy. Le Havre ? Ce sera une toute autre affaire.»

Nimétigna Keita (joueuse de Fleury). «On pensait que c’était jouable… Malgré leur victoire, je trouve ces Messines moins fortes qu’en début de saison. Les blessures, conjuguées à leur parcours en Coupe d’Europe, les ont visiblement éprouvées…»

Républicain Lorrain

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38296]

hrgovic57

Voir son profil

hrgovic57

Activité : 1.5 / 5
556 messages postés


Posté le : 04/04/2009 à 13:46 (Lu 242 fois)
Répondre
Citer

Si Lenka tjs son angine alors pourquoi l'avoir mis sur la feuille de match hier? On aurait pu mettre Soraya dans le groupe... d'autant plus que Sandor a fait jouer Svetlana sur l'aile droite... Ce que d'ailleurs le journaliste du RL aurait pu mentionner qd il dit que Svetlana a été + discrète qu'à l'accoutumée: elle a peu joué en 1ère puis sur l'aile droite en 2ème... Ceci explique cela...

Sinon c'est bien d'avoir pu ménager quelques joueuses hier...

Au niveau de l'organisation: pour avoir refait venir les deux mecs du championnat du monde 2007 pour animer; pour la bière

--------------------------------
"Svetlana Ognjenovic et Ivana Lovric nous ont aidés à passer un cap. Sans elles, nous ne nous serions pas qualifiés en Norvège" (Thierry W. - Février 2009)

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38345]

powerhand

Voir son profil

powerhand

Activité : 3 / 5
4005 messages postés


Posté le : 05/04/2009 à 11:42 (Lu 181 fois)
Répondre
Citer

Metz au septième ciel


La Coupe de la Ligue appartient toujours à Metz Handball. Un bonheur, un immense bonheur.

La Coupe de la Ligue, septième du nom, reste la propriété des Messines. Hier, le champion de France s’est octroyé, au terme d’un affrontement épique face au Havre, sa cinquième couronne d’affilée.

Les larmes d’Ivana Lovric, tombée au combat quelques secondes avant l’épilogue de la rencontre (entorse du genou) ; l’incompréhension d’Isabelle Wendling, expulsée définitivement à la 38e minute par une arbitre, Madame Bonaventura, coupable d’une prédiction discutable ; la mine sombre de Camille Ayglon, sortie prématurément des débats (26e) en raison d’une entorse à la cheville. Au coup de sifflet final, les larmes ont séché, l’incompréhension a cédé la place à la plénitude tandis que la mine sombre de l’arrière s’est muée en un sourire radieux. Hier, les Messines, tout au bout de ce que l’on nomme l’adversité, ont contemplé leur capitaine levant dans le ciel étoilé des Arènes " leur " Coupe de la Ligue. «Je suis fier de cette équipe qui a retrouvé du c½ur», confession émue du président Thierry Weizman.

Epique, tendu, nerveux, fiévreux, l’affrontement qui opposait le leader de la première division à son dauphin havrais s’est transformé en passe d’armes à haute charge émotionnelle. Avant de sabrer le champagne et d’entamer un long tour d’honneur devant une assistance en liesse, le collectif mosellan a dû faire preuve de caractère pour venir à bout de la pugnacité des joueuses de Frédéric Bougeant. Ces dernières, dans le ton durant le prologue, s’imaginaient sans doute mettre un terme à l’omnipotence messine lorsqu’à la 18e, le tableau d’affichage renvoyait un reflet conforme à leur plus grand fantasme (7-8).

Marzouk, Siodmiak et Vanparys multipliaient les rotations payantes. Le doute s’instillait alors dans des têtes locales visiblement préoccupées : Poznarova péchait dans la finition (0/4), Guehl (0/2) ne parvenait pas à tromper la vigilance de Pradel tandis que Leynaud se mettait doucement en route. Mais la crainte ne perdurait pas longtemps avec l’entrée en jeu d’Ognjenovic. Le spectacle pouvait débuter.

Ognjenovic femme du match

La Serbe, en se fendant de six réalisations avant la pause, offrit à ses partenaires une première bouffée d’oxygène dans la touffeur de cette finale (12-8, 26e). Bien sûr, la clairvoyance de Lovric lui fut d’un grand renfort ; assurément, le travail de sape de Nina Kanto lui dégagea nombre d’espaces, à l’instar de l’impact physique insufflé par Vesna Horacek sur l’arrière-garde normande. Mais au-delà de ces vertus collectives, l’ailière usa surtout du talent qui est le sien. Un talent qui mit un terme à la rébellion adverse fomentée par Christine Vanparys (de 15-14, 48e à 18-14, 45e).

Metz avait pris ses aises, Metz se permettait alors quelques mouvements spectaculaires (kung-fu de Kanto sur un service… d’Ognjenovic), Metz se laissait porter par la candeur de son public qui scandait le nom de Wendling. Une manière de signifier à la capitaine que sa soirée ne se terminerait pas sur une expulsion (jeu jugé dangereux sur Tounkara) sujette à caution…

Jean-Michel CAVALLI.

ET AUSSI

Une belle histoire d’amour


Hélène François et Camille Ayglon partagent leur premier titre en commun sous le maillot messin.

Metz et la finale de la Coupe de la Ligue, ça devient, au fil des ans, une belle et longue histoire. Une histoire d’amour qui finit bien en général. Demandez un peu à Isabelle Wendling, Nina Kanto. Katty Piejos, Vesna Horacek, Hélène François, Delphine Guehl ou Amandine Leynaud ce qu’elles en pensent… Cinq ans qu’elles se retrouvent en finale, cinq ans qu’elles ajoutent une ligne de plus à leur carte de visite. Et elles ne s’en lassent apparemment pas… La fidélité dans un couple, ça a souvent du bon !

Capitaine au long cours, Isabelle Wendling a pourtant suivi les vingt-deux dernières minutes depuis le banc de touche. La faute à un carton rouge descendu d’on ne sait où, mais qui ne l’a pas trop mise en colère pour autant. La sagesse a parlé. Et puis, mine de rien, la victoire, à ce moment-là, était écrite… C’était en effet le deuxième rouge «direct» de sa carrière. Et le premier, on lui brandit lors de la finale des championnats du monde 2003 face à la Hongrie. Avec un succès retentissant de l’équipe de France à la clef. «Quand je suis sortie, toutes les filles ont fait ce qu’il fallait, avec beaucoup d’enthousiasme. Elles ont resserré la défense et j’ai finalement vécu la fin de la rencontre en toute sérénité… », explique la Messine. Le Havre, à ce moment-là, ne brillait plus guère que par Christine Vanparys.

Un large sourire aux lèvres, Nina Kanto, elle aussi, appréciait à sa juste valeur cet énième trophée… «Non, non, je vous assure, on ne s’en lasse pas », répétait-elle à l’envi. A la sortie de son équipière, elle l’assure, ce sont «le mental et l’envie de gagner de toute l’équipe » qui ont fait la différence.

Ayglon : «Ma récompense»

Pas étonnant que, dans ces conditions, Olivier Krumbholz, le patron de la sélection, ait souligné lui aussi la performance. Wendling a raccroché le maillot bleu, mais le sélectionneur messin s’appuie régulièrement sur le talent de Nina Kanto et Amandine Leynaud : «Quand l’équipe de Metz s’est trouvée un peu en difficultés, ces deux-là ont su montrer l’exemple. »
L’exemple ? Camille Ayglon l’a suivi elle aussi le plus souvent du banc de touche. Mais cette fois en raison d’une blessure à la cheville. Débarquée de Nîmes à l’intersaison, la néo-Messine n’avait encore jamais goûté aux plaisirs de la victoire dans une compétition nationale. Pour elle, c’est donc le premier trophée… «Metz est un grand club. Et si je suis venue ici, c’est bien pour des soirées comme celle que nous venons de vivre. J’ai fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là. C’est ma récompense. »

Si l’on se fie au parcours de ses nouvelles copines, le premier ne sera donc sûrement pas le dernier.

Patrick DELAHAYE.

Républicain Lorrain

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38370]

cathy

Voir son profil

cathy

Activité : 2 / 5
611 messages postés


Posté le : 05/04/2009 à 23:26 (Lu 115 fois)
Répondre
Citer


Ceux qui auront assisté à tout le sport sur FR3 comme moi, ont certainement été surpris de voir comment Amandine c'était transformée en Olivia...................

FR3

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38378]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11865 messages postés


Posté le : 06/04/2009 à 06:09 (Lu 102 fois)
Répondre
Citer

Oui c'était vraiment rigolo , alors que Pascal Z parlait d'Amandine et que l'on voyait Olivia à l'écran , mais bon comme j'ai envie d'être solidaire avec FR3

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38389]

hrgovic57

Voir son profil

hrgovic57

Activité : 1.5 / 5
556 messages postés


Posté le : 06/04/2009 à 16:42 (Lu 40 fois)
Répondre
Citer

L'article du RL de ce jour résume assez bien la finale.

Je cite: "Si Svetlana Ognjenovic a réussi un show éblouissant lors de cette finale, elle le doit, en partie, au respect des consignes de l'entraineur (...) Ognjenovic en état de grâce, Lovric ressuscitée, le coaching gagnant n'a pas échappé au plus haut sommet de la direction du club"...

Sandor: "Mon voeu était de pousser les actions le plus possible sur les ailes. Svetlana a ensuite fait la différence, notamment grâce à la qualité de distribution d'Ivana Lovric".



--------------------------------
"Svetlana Ognjenovic et Ivana Lovric nous ont aidés à passer un cap. Sans elles, nous ne nous serions pas qualifiés en Norvège" (Thierry W. - Février 2009)

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38390]

hrgovic57

Voir son profil

hrgovic57

Activité : 1.5 / 5
556 messages postés


Posté le : 06/04/2009 à 16:43 (Lu 39 fois)
Répondre
Citer

... Il parait qu'on fera les comptes en fin de saison...

--------------------------------
"Svetlana Ognjenovic et Ivana Lovric nous ont aidés à passer un cap. Sans elles, nous ne nous serions pas qualifiés en Norvège" (Thierry W. - Février 2009)

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38393]

seba

Voir son profil

Activité : 2 / 5
817 messages postés


Posté le : 06/04/2009 à 17:11 (Lu 27 fois)
Répondre
Citer

Je trouve aussi que sandor a parfaitement su trouver les solutions pour battre le havre!!
Bravo a Svetlana pour ses derniers matchs, à amandine pour sa saison, à nina également pouur sa saison et à ivana qui était de retour au plus haut niveau!! Et Vesna aussi ca faisait longtemps que je ne l'avais pas vu comme ca!!

Re: Revue de presse Metz Handball saison 2008-2009 [38396]

nono

Voir son profil

Activité : 1.5 / 5
400 messages postés


Posté le : 06/04/2009 à 18:46 (Lu 5598 fois)
Répondre
Citer

Je ne savais pas trop ou mettre ça mais dans l'émission parler sport ils ont parlé des blessures de Camille et d'Ivana, donc pour Camille une semaine de repos donc absente à Angoulème et Ivana out 3 semaines

Pages:  << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 [11-15] >>

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Ajouter une réponse

Vous écrivez en tant que :  Login :   Password :
Titre de votre message :
Corps de votre message :

 [citation] [image]

 [gras] [italique] [souligné]
 [barré] [exposant] [indice]
 [grandir] [reduire] [code]

 [noir]
 [rouge] [violet] [bleu] [vert]

   Prévisualiser le message

12345678910
AA1A2A3A4A5A6A7A8A9A10
BB1B2B3B4B5B6B7B8B9B10
CC1C2C3C4C5C6C7C8C9C10
DD1D2D3D4D5D6D7D8D9D10
EE1E2E3E4E5E6E7E8E9E10
FF1F2F3F4F5F6F7F8F9F10
GG1G2G3G4G5G6G7G8G9G10
HH1H2H3H4H5H6H7H8H9H10
II1I2I3I4I5I6I7I8I9I10
JJ1J2J3J4J5J6J7J8J9J10
KK1K2K3K4K5K6K7K8

Valider

Obtenez votre forum Aztek sur http://www.forum-aztek.com - Administration - MyStats
Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003 - Liens - Page générée en 0.0876 seconde avec 11 requêtes