Forum des Handiablées

Bienvenue sur le forum des supporters de l'équipe féminine de Metz Handball

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Pages:  << [31-40] 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 [51-60] >>

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110505]

Mini V

Voir son profil

Activité : 3 / 5
572 messages postés


Posté le : 05/01/2019 à 14:24 (Lu 3666 fois)
Répondre
Citer

Elles ont été mises à l’honneur une grosse partie de la journée donc leur mine peut se comprendre le soir. ^^

--------------------------------
Passion is becoming even more significant including any obstacles. Sometines passion turn us into nervous wrecks but it must not break what bind us.

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110610]

pierre57

Voir son profil

Activité : 1 / 5
140 messages postés


Posté le : 09/01/2019 à 07:49 (Lu 3491 fois)
Répondre
Citer

Quelqu’un a le repu du jour svp ?

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110617]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 09/01/2019 à 10:03 (Lu 3416 fois)
Répondre
Citer

rl du 09/01/2019

Metz ne veut pas se relâcher à Toulon
Après sa démonstration de force à Brest, Metz voyage à Toulon ce mercredi (20 h) avec la ferme intention de rester invaincu.

Tout le monde aimerait faire tomber le leader messin mais personne n’y est encore parvenu. Pas même Brest, balayé dans sa salle (35-20) avant la nouvelle année. Un signal fort lancé aux autres formations du championnat. On savait Metz sûr de ses atouts, le champion en titre l’a démontré avec la manière en terre bretonne.

Après ce coup d’éclat, le discours du staff messin n’a pas changé avant de se rendre ce mercredi à Toulon. Méfiance et prudence sont toujours des mots utilisés sans parcimonie. « Il faut sentir le danger partout comme Manu ( Mayonnade ) nous l’a bien rappelé à la fin de l’entraînement », lance l’Allemande Xenia Smits. « On est à l’abri de rien. Mais c’est vrai que ça fait quand même six mois qu’on n’a pas perdu en championnat, tout le monde veut nous battre. Il faut rester hyper concentré. »

Son entraîneur Emmanuel Mayonnade a rouvert la boîte à souvenirs : « Je me rappelle qu’on avait bien commencé contre Nice entre Noël et le premier de l’an la saison dernière. Mais derrière, notre mois de janvier avait été plus poussif et complexe pour nous ». « Je n’avais pas trop aimé ce qu’on avait proposé. Je demande qu’on ne reproduise pas cela. Le piège serait de se relâcher un peu après ce que l’on a montré à Brest. Il faut mettre la pression là-dessus. »

Béatrice Edwige ne veut pas entendre parler de décompression : « Ce n’est pas dans la mentalité de l’équipe, on est toujours sérieuses. On va prendre ce déplacement comme celui de Brest », appuie le pivot. « On va faire le maximum à Toulon pour produire du jeu et gagner. »
« Pour moi, Toulon est un Top 5 français »

Côté toulonnais, l’ambition de faire chuter le leader n’est pas assumée : « Metz est une machine. Ce sera vraiment dur », explique le coach Sandor Rac, ancien de la maison lorraine. « On va se donner à fond, perdre le moins de ballons possibles car ça va très vite sur contre-attaque. Ce sont les trois prochains matches où l’on doit absolument prendre des points. » « On ne va pas se mentir, on s’attend à souffrir mais on veut lâcher les chevaux », lance Marie-Hélène Sajka, coéquipière de Grace Zaadi la saison dernière. « Lors de notre dernier match contre Chambray, on a été catastrophique. On veut montrer une meilleure image, jouer un beau hand contre une super équipe. »

Toulon, neuvième du championnat, a joué de malchance depuis le début de sa saison : « L’équipe a été au complet seulement sur le premier match », explique Sajka. « On se déplace chez une belle équipe », tranche Mayonnade. « Il y a une inconstance dans l’effectif qu’elle propose sur le terrain. Il y a eu beaucoup de blessées depuis septembre. A priori, Toulon sera au complet contre nous. Pour moi, c’est un Top 5 français. Je veux qu’on soit mobilisé, concentré. »

Les équipes

TOULON SAINT-CYR – Gardiennes de but : Serdarevic (16, Jankovic (23). Joueuses de champ : Rittore (3), Julien (6), E. Puleri (10), L. Puleri (14), Landre (15), Dembélé (17), Abdourahim (24), Sajka (25), Eradze (30), Cvijic (73). Entraîneur : Sandor Rac.

METZ – Gardiennes de but : Glauser (1), Kapitanovic (12). Joueuses de champ : Edwige (3), Zaadi (7), Flippes (8), N’Gouan (9), Houette (11), O. Kanor (17), Smits (22), Maubon (27), Niombla (29), Di Rocco (88), Zych (18), Levsha. Entraîneur : Emmanuel Mayonnade.

Nicolas KIHL

Burgaard, Nocandy, ce qu'il faut savoir

Burgaard : une situationd’attente

Metz Handball prépare activement la saison prochaine et son recrutement. Ciblée, Louise Burgaard, l’arrière droit danoise de Herning-Ikast, était en visite jeudi dernier sur les bords de la Moselle. Depuis, la situation n’a pas évolué : « Elle a le contrat en main depuis sa venue », explique le président messin Thierry Weizman. « J’attends une réponse de sa part prochainement. Elle jouait ce week-end en déplacement. » Affaire à suivre.

Nocandy bientôt de retour

Méline Nocandy va retrouver les terrains très prochainement. La demi-centre souffrait d’une lésion musculaire de la cuisse. « Elle reprendra le handball en début de semaine prochaine », précise Thierry Weizman. « Elle a recommencé à courir. »


Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110633]

nachadel

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
880 messages postés


Posté le : 09/01/2019 à 14:11 (Lu 3324 fois)
Répondre
Citer

Le risque que le club prend en donnant le contrat en main, c est que la joueuse fasse le tour des clubs pour augmenter la fiche de paie, comme l a fait kudzlac il y a deux ans.C est le jeu elles sont professionnelles.

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110638]

Moon

Voir son profil  Son site web : http://www.fleuryloirethandball.com/handball-feminin/

Moon

Activité : 2 / 5
821 messages postés


Posté le : 09/01/2019 à 15:36 (Lu 3281 fois)
Répondre
Citer

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/01/09/en-suede-l-ex-handballeuse-loui-sand-met-fin-a-sa-carriere-et-annonce-etre-trans_5406712_3210.html

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110647]

crocogrenat

Voir son profil

crocogrenat

Activité : 2.5 / 5
1835 messages postés


Posté le : 09/01/2019 à 17:04 (Lu 3216 fois)
Répondre
Citer

Citation : Moon
https://www.lemonde.fr/international/article/2019/01/09/en-suede-l-ex-handballeuse-loui-sand-met-fin-a-sa-carriere-et-annonce-etre-trans_5406712_3210.html


Les moins jeunes se rappellent peut être de l'autrichienne Erika Schinegger qui fut championne du monde de descente (ski alpin ) dans les années 60 et qui devint "Eric" plus tard. Son titre fut réttribué à Marielle Goitschel qui avait fini 222ème plus de vingt ans apres.

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110689]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 10/01/2019 à 08:47 (Lu 3083 fois)
Répondre
Citer

10/01/2018

Metz s'en sort de justesse à Toulon
La belle série se poursuit pour les Messines. Les joueuses d’Emmanuel Mayonnade sont allées l’emporter 22-21 ce mercredi à Toulon et restent invaincues en championnat. Mais ça n’a pas été si facile…

Elles ne s’arrêteront donc jamais… Les Messines ont signé leur douzième succès d’affilée en Ligue féminine mercredi. Elles sont allées l’emporter 22-21 dans la douleur sur le terrain de Toulon. Grâce à cette nouvelle victoire, elles confortent un peu plus leur avance en tête du classement du championnat, loin devant Brest corrigé dix jours plus tôt en Bretagne (35-20).

Dans le Var, les Lorraines ont très vite pris les devants (0-1, 6-9) et menaient à la pause 13-9. Elles ont ensuite accru leur avance en collant un 3-0 aux Toulonnaises (10-15 puis 10-18). Le match semblait définitivement plié mais le retour toulonnais (15-18 puis 20-21) allait faire douter les Mosellanes. Jusqu’au bout et ce temps-mort posé par Emmanuel Mayonnade (21-22).

Il restait alors 22 secondes à jouer, possession Metz. Le Palais retenait son souffle. La défense toulonnaise, dans un dernier effort, parvenait à chiper la balle aux Lorraines, mais le buzzer venait stopper la contre-attaque varoise. Les Messines tenaient leur succès, de justesse (22-21).

« Nous avons maîtrisé le match, mais on a surtout évité la casse », avouait la gardienne mosellane Laura Glauser. « On fait une bonne première période où on a répondu sur tous les points. La deuxième a été plus difficile. Toulon a su nous poser des problèmes. Il ne faut rien leur enlever. »

Zych lancée ?

Du côté des buteuses, Laura Flippes, déjà apparue en très grande forme en Bretagne, a terminé la partie avec les meilleures statistiques. L’ailière droit a inscrit 4 buts sur ses 6 tentatives. Autres bonnes performances, les trois réalisations de Marion Maubon (3/4) et… Aleksandra Zych (3/5). La Polonaise serait-elle enfin lancée ? Il faudra plusieurs matches pour en avoir la confirmation mais ce serait à coup sûr une bonne nouvelle pour Metz dans sa quête de Final Four de Ligue des Champions.

La Coupe d’Europe, ce n’est pas encore pour tout de suite ! Avant fin janvier, plusieurs matches de championnat sont encore au programme. Prochain rendez-vous dès dimanche, aux Arènes. À 17 h, les Messines accueilleront Chambray (6e ). Avec la volonté de signer une treizième victoire d’affilée. Et peut-être aussi l’idée de ne pas trembler jusqu’au bout, comme ce mercredi à Toulon.

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110715]

FABRE 83000

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
6168 messages postés


Posté le : 10/01/2019 à 19:03 (Lu 2934 fois)
Répondre
Citer

françoise tu as un mp !

Re: Revue de Presse 2016 - 2018

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 11/01/2019 à 11:57 (Lu 2824 fois)
Répondre
Citer

rl du 11/01/2019

Le point sur les transfertsle point sur les transferts
Le président de Metz Handball, Thierry Weizman, s'explique sur les dossiers chauds du moment : Emmanuel Mayonnade, Laura Flippes, Xenia Smits et... l'arrivée d'une arrière droit.

Les dossiers chaud ne manquent pas en ce moment à Metz Handball. Le point avec le président du club, Thierry Weizman.

Emmanuel Mayonnade (entraîneur)

" Je n'ai pas encore de réponse et j'ai même dit que je ne reviendrais pas vers lui. J'attends qu'il me dise s'il reste ou pas. Apparemment, ce sera avant fin janvier."

Laura Flippes (ailière-arrière droit)

"J'ai été ravie d'apprendre sur le site de L'Equipe qu'elle avait prolongé mais ce n'est pas le cas... Oui, Laura m'a donné son accord verbal pour que je prépare son contrat d'une saison supplémentaire. Ce sera prêt ce week-end et j'espère qu'elle le signera dimanche."

Xenia Smits (arrière gauche)

"Elle a eu une proposition pour continuer à Metz et on attend toujours sa réponse. Je sais que c'est lié au fait que Manu (Mayonnade) reste mais je vais revenir à la charge. Il faut vraiment que je sache..."

Marion Maubon (ailière gauche)

"Nous lui avons proposé un an de contrat de plus. On attend aussi sa réponse. Je ne crois pas savoir que c'est lié au cas de Manu cette fois..."

Ivana Kapitanovic (gardienne de but)

"Dans son contrat, il y avait une option pour une saison supplémentaire. Nous voulons la garder et je vais le lui signifier."

L'arrivée d'une recrue

"Je ne veux pas vous confirmer que notre cible est Louise Burgaard. Mais je ne peux pas l'infirmer non plus... Nous avons bien proposé un contrat à une arrière droit nordique. Je viens d'ailleurs de recevoir un mail de sa part avec une vingtaine de questions très précises. On sent qu'on à affaire à des gens extrêmement pointus et qu'il s'agit d'une joueuse demandée."

T. G.

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110751]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 12/01/2019 à 09:32 (Lu 2648 fois)
Répondre
Citer

rl du 12/01/2019

Suite du point sur les transferts
Le président de Metz Handball discutera fin janvier avec les parents d’Ilona Di Rocco mais aussi de Daphné Gautschi, les deux prometteuses arrières du club. Les deux intégreront-elles l’effectif pro la saison prochaine ? « J’aimerais bien mais je pense que ce ne sera pas possible car il faudrait qu’une évolue avec la réserve chaque week-end », répond Thierry Weizman. « J’aimerais qu’on les fasse signer toutes les deux. Après, il est possible qu’on en prête une et qu’on garde l’autre. Ce serait l’idéal à mon sens. Si elles acceptent. »

Ilona Di Rocco veut se faire un prénom
Dans la famille Di Rocco, on connaissait le père, Alex, ancien footballeur professionnel passé par Sedan. Sa fille, Ilona, pourrait aussi faire carrière, à Metz Handball.

Dimanche contre Chambray, elle aura peut-être encore droit à la lumière. Comme mercredi à Toulon, où Ilona Di Rocco a joué neuf minutes avec Metz en Ligue féminine. Très tôt dans la partie. « Je ne m’attendais pas à entrer si vite », avoue la jeune arrière, 19 ans. « J’ai essayé de prendre mes responsabilités au tir mais j’ai touché le poteau. Et j’ai presque délivré une passe décisive… »

Malgré ce manque de réussite, la n°88 l’assure : « Je me suis sentie à l’aise, décomplexée ». Il faut dire que ce n’était pas son coup d’essai. La saison passée déjà, elle était apparue avec le groupe pro, comme face à Buducnost en octobre dernier en Ligue des Champions. La plupart du temps afin de pallier l’absence d’une joueuse. Mercredi, c’était en lieu et place de Méline Nocandy, blessée.

Ce rôle, souvent celui des promesses du centre de formation, la satisfait-elle ? « Pour l’instant, je me dis que Manu ( Mayonnade ) me fait confiance car il me donne un peu de temps de jeu », répond-elle. « Mais c’est sûr qu’à l’avenir, j’aimerais avoir encore plus l’occasion de m’exprimer. »

La fille de l’ancien footballeur Alex Di Rocco (Troyes, Sedan, Saint-Étienne, Caen) se voit clairement un avenir dans le hand : « Oui, je veux devenir joueuse professionnelle et pourquoi pas intégré les Bleues un jour. C’est mon souhait. Mon rêve. »

« La handballeuse de demain »

En portant encore le maillot messin ? La question n’est pas tranchée. La native de Sedan arrive cet été en fin de convention de formation avec le club lorrain. Une rencontre entre sa famille et les dirigeants mosellans est programmée fin janvier à propos de son avenir.
« J’ai hâte mais aussi un peu peur des choix que j’aurai à faire à ce moment-là », reconnaît-elle.

La lycéenne en terminale ES au lycée Robert-Schuman comptera un soutien de poids : son entraîneur Yacine Messaoudi, qui la connaît depuis son arrivée au Pôle Espoirs de Metz en 2014. « On l’a vite repérée car elle avait le profil pour intégrer notre structure », raconte le formateur.

« Elle est grande, longiligne et possède tous les attributs pour devenir la handballeuse de demain. »

Soit cette « capacité à défendre au poste 2 ou 3 ( au centre ) mais aussi à jouer sur toute la base arrière en attaque. » Avec la réserve messine en Nationale 1, Ilona Di Rocco est ainsi utilisée demi-centre ou arrière gauche. « Elle a de très bonnes qualités en termes de motricité et de perception du jeu, c’est un vrai couteau suisse pour les entraîneurs », insiste Messaoudi sans vouloir trop s’avancer sur l’avenir de la joueuse. « Je peux juste dire qu’elle a le potentiel pour devenir une très grande. »

Thibaut GAGNEPAIN

Flippes et Kapitanovic vont prolonger à Metz

Le contrat n’est pas encore signé mais ça ne saurait tarder. « D’ici ce week-end », assure Thierry Weizman. Laura Flippes va prolonger d’un an son aventure à Metz Handball. « Laura m’a donné son accord verbal pour que je prépare son contrat », annonce le président messin. Il va aussi signifier à Ivana Kapitanovic que le club souhaite lever son option d’une saison supplémentaire.
La gardienne croate va donc former la paire avec Laura Glauser une année de plus.

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110762]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 13/01/2019 à 09:34 (Lu 2475 fois)
Répondre
Citer

rl du 12/01/2019

Metz Handball : treize, le chiffre porte-bonheur ?
Metz est de retour aux Arènes pour son premier match à domicile de l’année. Les championnes de France en titre reçoivent Chambray ce dimanche (17 h). Pour un 13e succès en championnat ?

S’il fallait que Guillaume Marquès cherche des motifs d’espoir dans ce voyage chez le leader invaincu, ils sont tout trouvés. Un petit retour sur le milieu de semaine et cette 12e journée de championnat pour voir que le champion de France en titre a galéré à Toulon (victoire 22-21). « Le résultat peut nous faire espérer mais je crois surtout que c’est Metz qui a un peu déjoué sur la fin de son match, analyse le coach chambraysien. En général, les Messines ne jouent pas deux matches moyens de suite. On est prévenu. Toulon s’est engagé pleinement et a montré de belles choses, on doit être capable de faire de même. »
« Sentir le danger partout »

Son homologue Emmanuel Mayonnade ne dit pas le contraire : « On est devant de quatre buts à la pause. On en a ensuite huit d’avance. On n’a pas été inquiété pendant nos quarante premières minutes puis on perd un ballon, puis deux… La gardienne adverse ( Serdarevic ) nous met en échec et Toulon recolle. Ça arrive. Mon discours, au sortir de cette rencontre, n’a pas changé d’un poil. » Metz doit « sentir le danger partout ».

Ce dimanche, pour leur retour aux Arènes (17 h), Grace Zaadi et ses partenaires devront faire face au 6e de Ligue féminine. « Je suis satisfait de notre début de saison même si on a quand même lâché quelques points en route », lâche Guillaume Marquès. On est dans les temps par rapport à l’objectif qu’on s’est fixé. »

« Chambray est une belle équipe comme beaucoup d’autres dans ce championnat. Je ne cesse de le répéter », insiste Emmanuel Mayonnade. « Regardez simplement les noms des filles qui joueront face à nous. Il y a de l’expérience, de la qualité à chaque poste. Deux buteuses que sont les arrières Mouna Chebbah et Szimonetta Planeta. » Respectivement 68 et 66 buts depuis le début de saison ! « A nous de remettre du jeu, de l’intensité », lance le technicien messin.

Les clés pour faire chuter le leader selon Guillaume Marquès ? « Il faut être très costaud sur de nombreux compartiments du jeu. Perdre le moins de balles possible car c’est une sanction directe derrière. Être efficace au tir, se montrer fort en défense. Avoir de la réussite ! », explique-t-il.

Treize, un chiffre porte-bonheur pour les Messines ? Réponse aux alentours de 18 h ce soir.

Les équipes

METZ – Gardiennes de but : Glauser (1), Kapitanovic (12). Joueuses de champ : Edwige (3), Zaadi (7), Flippes (8), N’Gouan (9), Houette (11), O. Kanor (17), Smits (22), Maubon (27), Niombla (29), Di Rocco (88), Zych (18), Levsha. Entraîneur : Emmanuel Mayonnade.

CHAMBRAY – Gardiennes de but : Pradel (16), Novellan (74). Joueuses de champ : Radojevic (7), Valente (8), N’Diaye (15), Asperges (17), 20. Chebbah (20), Planeta (21), Signaté (24), Nicollet (29), Bruni (31), François (51), Thome (54), Bellakhdar (88). Entraîneur : Guillaume Marquès.

A suivre en direct sur notre site dès 16h45

Nicolas KIHL

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110804]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 14/01/2019 à 10:03 (Lu 2304 fois)
Répondre
Citer

rl du 14/01/2019

Metz ne se retourne pas
Chambray n’a pas résisté (30-23). Metz a glané, ce dimanche aux Arènes, sa 13e victoire en championnat. Leader invaincu, le champion de France en titre a fait la course en tête du début à la fin.

Ce n’était pas clinquant mais l’affaire a eu le mérite d’être diaboliquement efficace. Metz engrange les victoires et personne ne peut stopper le champion de France en titre. Chambray a tenté des paris qu’il n’a pas su tenir (30-23). Cette treizième victoire cueillie aux Arènes, ce dimanche, confirme la solidité du groupe d’Emmanuel Mayonnade. « On n’a jamais été mis en difficulté, on n’a jamais souffert », apprécie le coach messin. « On a parfois un peu manqué de constance mais on a maîtrisé les débats. »

Chambray était venu avec l’espoir de faire tomber le leader, il est reparti en Indre-et-Loire avec des regrets. « Je suis un peu déçue de notre prestation. On a essayé pas mal de choses mais tout n’a pas fonctionné comme on le voulait », lance le pivot Hawa N’Diawe, ancienne joueuse de la maison. « On aurait dû et pu mieux faire ! »
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads
« De belles phases de jeu »

Son entraîneur Guillaume Marquès s’est entêté pendant les quinze premières minutes à jouer la supériorité numérique sans gardienne (8-3, 10e , 10-5, 16e ). Un flop. Derrière, Grace Zaadi ou Xenia Smits empilaient avec précision les buts dans une cage désertée par Linda Pradel. Puis, la gardienne s’est posée plus durablement dans ses buts sous les acclamations nourries du public taquin des Arènes. « Je vous laisse analyser les choix de Guillaume ( Marquès). Je préfère me concentrer sur Metz », glisse habilement Emmanuel Mayonnade. Donc Metz ce dimanche ? « J’ai aimé les intentions qui nous animent, l’état d’esprit général. C’était intéressant. »

À vrai dire, les Chambraysiennes n’ont jamais semblé en mesure de revenir dans la partie au retour des vestiaires. Metz a géré son pécule avec sérieux (24-15, 45e ) et s’est amusé avec son jeu sur grands espaces si efficace, bien aidé par sa gardienne croate. Ivana Kapitanovic, avec ses 15 arrêts, a posé le panneau «défense d’entrer» devant Planeta et sa bande. « Chambray restait sur deux victoires de suite», fait remarquer le président Thierry Weizman. «Je pense qu’on a tous Rostov un peu en tête, mais il y a encore Bourg-de-Péage à bien maîtriser le week-end prochain. On a été sérieux. Il y a eu de belles phases de jeu. »

« Ce match est beaucoup plus régulier que face à Toulon ( victoire 22-21 ) même si on a connu quelques trous d’air par moments. On a aussi perdu un peu trop de balles», note l’aillière Manon Houette. «Je pense qu’on se réajuste. On se remet toutes du mois passé les unes loin des autres. »

Cette 13e victoire de suite avant de recevoir Bourg-de-Péage samedi prochain aux Arènes, laisse une bonne impression. Ensuite, la Ligue des Champions reprendra ses droits.
Nicolas KIHL

Metz Handball : les tops et les flops face à Chambray

Ivana Kapitanovic 8/10

Le public des Arènes ne s’est pas trompé. Les « Ivana, Ivana », repris de concert, ont donné le ton. La gardienne vient de prolonger d’un an avec le champion de France en titre. Une superbe pioche ! La Croate a éc½uré Chambray dimanche avec ses 15 arrêts. Laura Glauser est à peine entrée sur un penalty tellement sa partenaire était en feu. De près ou de loin. Autre qualité du dernier rempart de la maison jaune et bleu : sa relance. « Elle a été très bonne dans ce domaine, notamment sur Marion ( Maubon ) », apprécie son président Thierry Weizman.

Xenia Smits 7/10

L’arrière allemande n’a pas démarré la partie. Pas grave, elle a attendu quelques minutes pour se chauffer le bras sur un missile. Son ratio est excellent : 7/8. Elle a également beaucoup ½uvré en défense, comme à son habitude.

Grace Zaadi 7/10

Son entente avec son pivot Astride N’Gouan était encore très bonne. Dès les premières minutes, la capitaine a distribué les caviars et gratifié les Arènes de feintes bien senties. Et puis, elle a beaucoup marqué et peu loupé (7/8). Zaadi sait aussi hausser le ton quand l’équipe se relâche, c’est son rôle.

Le système mis en place par Guillaume Marquès

Chambray et son entraîneur Guillaume Marquès ont tenté le coup pendant près de quinze minutes en début de match. Flop et agacement au fil des minutes de ses joueuses. « On se doutait qu’il allait tenter le pari en sortant sa gardienne. C’est sa responsabilité », glisse le coach messin Emmanuel Mayonnade. « On l’avait préparé à l’entraînement samedi. » Linda Pradel assistait, désabusée, aux buts faciles inscrits par les Messines depuis leur camp. La chance sourit aux audacieux ? Pas hier.



Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110898]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 18/01/2019 à 09:47 (Lu 1935 fois)
Répondre
Citer

rl du 19/01/2019

Xénia Smits et Marion Maubon prolongent à Metz Handball
L'ailière gauche Marion Maubon et l'arrière gauche Xénia Smits ont décidé de poursuivre l'aventure avec Metz Handball. Les deux demoiselles ont renouvelé leur contrat pour un an avec le champion de France.

Petit à petit, les contours de l'équipe de Metz Handball pour la prochaine saison commencent à prendre forme. Et ça promet : ce jeudi, Marion Maubon et Xénia Smits ont acté leur présence à Metz Handball jusqu'à 2020. Une excellente nouvelle pour le club mosellan.



Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [110947]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 20/01/2019 à 07:06 (Lu 1763 fois)
Répondre
Citer

rl du 20/01/2019

Metz s’est bien amusé face à Bourg-de-Péage
Quatorzième victoire de la saison en championnat pour le champion de France en titre. Metz a corrigé (44-20) Bourg-de-Péage ce samedi soir aux Arènes. Il n’y a pas eu de match. Rendez-vous mardi à Dijon avant la Ligue des Champions.

Metz ne peut plus se passer de ses Arènes. Après Chambray dimanche dernier, c’était au tour de Bourg-de-Péage de visiter la salle des championnes de France en titre ce samedi soir. Visiter est bien le mot. Les lieux ont paru bien trop grands pour les Drômoises de Camille Comte. C’est simple, elles ont vécu un véritable cauchemar (44-20).

Cette équipe limitée essayera de sauver sa peau en Ligue féminine à la fin de la saison. Metz, de son côté, a bien travaillé ses séquences, fait très mal sur grands espaces comme à son habitude et récolté une facile 14e victoire en championnat. Son sans-faute en LFH se poursuit et on se demande bien qui peut inquiéter cette équipe-là… Avec son sérieux habituel, le champion de France en titre a dominé de la tête et des épaules le 9e du championnat sans munitions. Il aurait pu se relâcher à certains moments comme sur certaines de ses dernières rencontres, il n’en a rien été. La puissance des joueuses d’Emmanuel Mayonnade s’est vite fait ressentir (7-1, 6e puis 12-2, 13e ).
Les rotations s’enchaînent

À la pause (25-9), on pouvait déjà l’affirmer sans prendre de risques : le leader ne perdrait pas ce soir. On imagine deux discours bien différents pour les entraîneurs dans cette soirée sans suspense. Les mots pour remobiliser tout son monde ont dû être bien compliqués à trouver pour l’un d’entre eux…

Et cette deuxième période dans tout ça ? Une copie presque conforme de la première avec des Mosellanes bien en jambes, perfectionnistes et sérieuses. Il n’y avait pas besoin de beaucoup plus tant les joueuses de Camille Comte ont lâché prise trop vite dans cette partie (29-10, 37e puis 33-11, 42e ). Emmanuel Mayonnade a fait tourner son banc à sa guise et reposé certaines de ses cadres. Astride N’Gouan en a profité pour faire gonfler le tableau d’affichage avec un joli 8/9 pour le solide pivot des Bleues, bien épaulée par l’aillière Manon Houette (6/7).

Avant de voyager à Dijon mardi soir (20h30), les Messines ont fait fructifier leur goal-average de la plus belle des manières. Il sera temps de penser à la Ligue des Champions et la réception de Rostov samedi prochain (17h30). « On avait été assez poussif sur nos derniers matchs. Ce soir, j’ai retrouvé de bonnes choses de la part des filles. On a mis les ingrédients qu’il fallait. De l’engagement, de la fraîcheur et aussi de la spontanéité. Je suis satisfait », apprécie le coach Emmanuel Mayonnade.

Les tops et les flops de Metz Handball - Bourg-de-Péage : Astride N’Gouan dans la lumière

LES TOPSLe sérieux du collectif : 8/10

C’est simple, tout le monde a participé à la fête aux Arènes. Et tout le monde ou presque (Zych) a marqué. Metz s’est facilité la tâche dès le départ et Emmanuel Mayonnade a pu s’appliquer à démarrer ses rotations assez rapidement. Sérieux jusqu’au bout, ce champion de France. Les petits relâchements des dernières sorties ont été effacés ce soir.

Astrid N’Gouan et Manon Houette : 8/10

Le pivot est moins sous le feu des projecteurs que l’aillière. Mais ce samedi soir aux Arènes, c’est Astride N’Gouan qui a terminé meilleure marqueuse de la rencontre (8/9). Sa coéquipière a, elle aussi, apporté un sérieux écot avec ses 6 buts sur 7 tentatives. Mentions très bien pour ces deux joueuses d’une efficacité diabolique.

LES FLOPSL’opposition proposée par Bourg-de-Péage : 3/10

C’est comme si les Drômoises avaient perdu le combat bien avant le premier coup de sifflet. Camille Comte et ses joueuses ont lâché pied en six petites minutes à peine. La suite ? Des vagues messines à répétition et de timides joueuses sans trop de réaction. D’accord, Metz était bien plus fort mais il aurait fallu mettre un peu plus d’agressivité dans la défense pour ne pas laisser gonfler le tableau d’affichage. Limité, Bourg-de-Péage aurait pu montrer un autre visage sur cet aspect.

Les approximations en attaque : 3/10

Bourg-de-Péage a mal négocié certaines situations de contre-attaque. Par manque de lucidité ? 22 ballons perdus en tout, c’est beaucoup trop pour un Metz qui dévore les grands espaces. À l’inverse, Metz a perdu 7 petites balles. L’addition finale est très salée.

N. K.

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [111022]

FABRE 83000

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
6168 messages postés


Posté le : 21/01/2019 à 13:09 (Lu 1613 fois)
Répondre
Citer

Dans le monde du handball, la rumeur dit depuis longtemps que Louise Burgaard, la directrice de HIH, est en contact avec le grand club français de Metz.

Louise Burgaard n'a pas commenté les rumeurs, mais dans l'édition d'aujourd'hui de Herning Folkeblad, elle confirme qu'elle envisage de passer au club français. Elle aurait été en France pour examiner les conditions.

Louise Burgaard a déclaré au journal que le changement de club en était encore à la phase de réflexion, mais elle espérait bientôt prendre la décision de se calmer. Elle dit au journal:

«Oui c'est vrai. Je suis allé à Metz pour examiner les conditions, mais rien de concret pour le moment. Il est encore en phase de réflexion. "

Louise Burgaard a un contrat avec Herning-Ikast Handball jusqu'en 2020, mais elle aurait une clause qui rendrait possible un changement de club.



Article pris sur le site Europamester traduction google.



Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [111029]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 21/01/2019 à 15:15 (Lu 1569 fois)
Répondre
Citer

rl du 21/01/2019

la réserve messine s’impose à l’usure

Accroché en première période, Metz, le leader, a déroulé en seconde. Les Dijonnaises, par manque de banc, se sont écroulées en attaque (19-28). 

Tout avait bien commencé pour la formation bourguignonne, qui défendait à la perfection. Vukovac était bouillante pour sa reprise. Elle multipliait les parades (17 au total) si bien, que contre tous les pronostics, Dijon menait les débats grâce à Lefebvre et Brochot (4-2, 8e ). L’attaque messine, elle, était en panne (6-3, 11e ). Yacine Messaoudi posait un temps mort pour relancer une mécanique enrayée. L’effet était immédiat avec les réalisations de Ballureau et Laura Kanor (6-5, 13e ). Les Messines égalisaient quelques minutes par Ballureau, encore (6-6, 19e ).
Dijon manquait d’inspiration après une défense stricte sur Brochot et laissait Nooitmer et Kanor donner l’avantage à Metz avant la pause (9-11, 30e ).

En seconde période, le leader lorrain tentait d’imprimer son rythme mais son adversaire résistait encore jusqu’à la 41e minute. Metz lui passait alors un 5-0 pour mettre fin à tout suspense (15-22). Muet pendant plus de neuf minutes, Dijon ne pouvait que subir la supériorité mosellane (19-28, 60e ).



DIJON - METZ : 19-28

Mi-temps : 9-11.

DIJON. Gardienne de but : Vukovac (17 arrêts, 60’). Joueurs de champ : Lefebre 3, Billey, Woerth 1, Mamezy, Perret 1, Brochot 5, Romano 1, Favelier 1, Metzger 1, Peltier 3, Guerrier, Herzog 3.

METZ. Gardiennes de but : Portes (9 arrêts, 30’), Dos Reis (11 arrêts, 30’). Joueurs de champ : Godard 1, Gautshi 4, Seguin 1, Kieffer 1, L. Kanor 5, Smits, Nooitmeer 4, Ballureau 2, Belgareh 3, Leblevec 3, Bourkit 1, Di Rocco 3.


Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [111046]

Hazel18

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
621 messages postés


Posté le : 21/01/2019 à 17:36 (Lu 1496 fois)
Répondre
Citer

https://www.republicain-lorrain.fr/sports/2019/01/18/metz-handball-xenia-smits-je-reste-pour-cette-equipe-incroyable

https://www.republicain-lorrain.fr/sports/2019/01/21/metz-handball-burgaard-arrive-edwige-sur-le-depart

--------------------------------
Metz Handball

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [111063]

crocogrenat

Voir son profil

crocogrenat

Activité : 2.5 / 5
1835 messages postés


Posté le : 21/01/2019 à 20:13 (Lu 1399 fois)
Répondre
Citer

Qqes nouvelles d'Ornella Dos Reis

https://www.handzone.net/asp.net/main.news/news.aspx?id=64569

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [111078]

françoise

Voir son profil

françoise

Activité : 3.5 / 5
11753 messages postés


Posté le : 22/01/2019 à 09:53 (Lu 1235 fois)
Répondre
Citer

rl du 22/01/2019

Metz Handball est-il injouable à six contre six ?
La défense messine, à l’épreuve de Dijon ce mardi soir, est-elle devenue trop forte pour le championnat de France ? Ses derniers adversaires ont multiplié les attaques à sept afin d’équilibrer le rapport de force.

Est-ce la nouvelle règle en vigueur contre Metz ? Le 13 janvier aux Arènes, Chambray a joué l’attaque sans gardienne dès la première minute de la rencontre. Six jours plus tard, Bourg-de-Péage a évolué à sept contre six avant le quart d’heure de jeu.

« Réussir à marquer un but »

Cette stratégie, plutôt utilisée en dernier recours, dans une fin de match accrochée ou devant un manque de solutions évident, devient un choix anticipé. Un pari désespéré pour exister dans un match perdu d’avance. « Quand on joue contre Metz, notre principale problématique va être de réussir à marquer un but », résume Guillaume Marques, l’entraîneur de Chambray. « Ce jeu à sept ouvre des possibilités », ajoute Camille Comte, meilleur coach de D2 avec Bourg-de-Péage il y a deux ans.

Faut-il vraiment attaquer en supériorité numérique pour avoir une chance de dominer la meilleure défense de Ligue des Champions ? Pour battre une équipe invaincue en saison régulière depuis le 28 octobre 2016 ? « L’idée est de les perturber dans ce qu’elles savent faire. Si on laisse Metz dans son confort, on risque de prendre la foudre. On dépense aussi moins d’énergie, on se fait moins attraper par les gabarits messins », estime Guillaume Marques. « Cette stratégie permet d’éviter les duels, on est davantage sur des prises d’intervalles. Les défenseurs font plus de déplacements, sont moins dans le combat », ajoute Camille Comte. « La joueuse défend différemment car elle n’a pas qu’une fille à surveiller. Elle doit s’occuper d’un adversaire de plus. »

« La sanction est rapide »

Le seul hic ? Le jeu sans gardienne est risqué. Il demande « lucidité et maîtrise » et n’autorise pas la moindre erreur. À chaque balle perdue, chaque interception, Metz, parfaitement préparé, ne manque jamais l’occasion de marquer de 30 mètres dans le but vide.

Le score gonfle alors très vite (44-20 contre Bourg-de-Péage). « Je pense que nos adversaires cherchent à équilibrer le rapport de force, en proposant quelque chose de différent », observe Emmanuel Mayonnade, l’entraîneur lorrain. « Mais il faut essayer de ne pas se tromper parce que derrière, la sanction est rapide ! Nous, on prépare ces situations, on s’entraîne à six contre sept, on a même fait venir un garçon (de l’équipe de N2) pour ça. Et on travaille aussi ce qu’il se passe quand on récupère le ballon. Pour l’heure, on n’a pas été mis en difficulté plus que cela. »

« Calculer si ça vaut le coup »

Ce mardi soir, face au champion de France, Dijon n’utilisera pas cette règle, applicable depuis les JO de Rio et qui permet de remplacer, à volonté, le gardien par un joueur de champ supplémentaire. Christophe Maréchal n’y a jamais recours. « Je suis un vieux machin ! Ce n’est pas le genre d’options que j’envisage. Il faut être capable de calculer si ça vaut le coup, d’un point de vue comptable. Moi, je suis un peu sceptique », reconnaît l’entraîneur bourguignon. « Chaque équipe fait comme elle le sent, il faut jouer avec ses points forts. Cela peut être aussi une défense très originale, comme une double stricte, mais ça ne peut tenir qu’un petit moment. Ou une défense très bas, dans les bras, en espérant qu’elles tirent à côté… », imagine le technicien. « De toute façon, il n’y a pas de technique miracle pour battre Metz. Il faudrait pouvoir jouer à huit ! »

Les équipes

DIJON – Gardiennes de but : Lena Le Borgne, Sarah Vukovac. Joueuses de champ : Joanna Lathoud, Manon Gravelle, Fanta Diagouraga, Megane Ribeiro, Barbara Moretto, Kimberley Bouchard, Deborah Kpodar, Dyenaba Sylla, Sophia Fehri, Laura Lasm, Julie Dazet, Marion Lahcene. Entraîneur : Christophe Maréchal.

METZ – Gardiennes de but : Laura Glauser, Ivana Kapitanovic. Joueuses de champ : Béatrice Edwige, Grace Zaadi, Laura Flippes, Astride N’Gouan, Méline Nocandy, Manon Houette, Ekaterina Levsha, Orlane Kanor, Aleksandra Zych, Xenia Smits, Marion Maubon, Gnonsiane Niombla. Entraîneur : Emmanuel Mayonnade.

Dijon - Metz, ce mardi à 20h30

Laura MAURICE (avec T. G.)

Metz Handball : « Louise Burgaard est une superbe joueuse »

Elle a déjà sa photo sur la porte du vestiaire de Metz Handball. Souvenir de la finale de la Coupe EHF disputée aux Arènes, quand elle portait encore les couleurs d’Holstebro. Louise Burgaard avait fait pleurer les Messines en 2013. Elle leur apportera « énormément » ces deux prochaines saisons.

La Danoise s’est engagée avec le club lorrain jusqu’en 2021, après de longues tractations. « C’est une joueuse très sollicitée, extrêmement méticuleuse. Elle est venue à Metz, elle a visité les infrastructures, rencontré le staff, l’équipe médicale, la capitaine de l’équipe », raconte le président Thierry Weizman. « Ça a été un balai incessant de questions-réponses. C’est sa première expérience à l’étranger et on sent qu’elle ne veut pas se tromper. »


Médaillée de bronze au Mondial-2013, l’arrière droit de 26 ans, passée aussi par Viborg, joue actuellement à Ikast (ex-Midtjylland). Elle s’est illustrée la saison dernière en Ligue des Champions face à Brest (10 buts), en inscrivant le jet franc direct qui avait offert la victoire aux Danoises à la dernière seconde. « Elle est très puissante. Elle a cette spécificité d’être un très, très bon défenseur, en poste deux, ce qui n’était pas le cas d’Ana Gros ou Aleksandra Zych », poursuit Thierry Weizman. « Elle a aussi une vraie belle qualité de passe, un débordement intéressant et un tir mi-distance correct. Elle va assurément fluidifier le jeu d’attaque de Metz. C’est une superbe joueuse et une très belle opportunité pour le club », complète l’entraîneur Emmanuel Mayonnade.

Ce recrutement annonce le départ d’Aleksandra Zych, encore très décevante ce week-end en championnat. La Polonaise n’a jamais réussi à s’imposer à Metz. « La marche était un peu trop haute », souffle le président.
Györ veut Edwige

L’effectif lorrain est bouclé, pour le moment, en attendant le départ annoncé de Béatrice Edwige, sollicitée par Györ, le triple champion d’Europe. Le club hongrois manifeste depuis cet automne un « gros, gros intérêt » pour la pivot, championne du monde et d’Europe. Sous contrat jusqu’en 2020, Edwige aurait trouvé un accord avec Metz. Elle pourrait retrouver à Györ sa coéquipière chez les Bleues, la gardienne Amandine Leynaud, et Estelle Nze Minko, elle aussi approchée.

La. M.

Re: Revue de Presse 2016 - 2018 [111117]

ml29

Voir son profil

ml29

Activité : 3 / 5
871 messages postés


Posté le : 23/01/2019 à 07:00 (Lu 1038 fois)
Répondre
Citer

Françoise, Et 1........... Et 2............ Et 3 ...............MP. Merci de prendre le temps d'en prendre connaissance. Bonne journée à vous.



--------------------------------
"Ce n’est pas le fait de porter le même maillot qui fait une équipe, c’est de transpirer ensemble. " Aimé Jacquet

Pages:  << [31-40] 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 [51-60] >>

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Ajouter une réponse

Vous écrivez en tant que :  Login :   Password :
Titre de votre message :
Corps de votre message :

 [citation] [image]

 [gras] [italique] [souligné]
 [barré] [exposant] [indice]
 [grandir] [reduire] [code]

 [noir]
 [rouge] [violet] [bleu] [vert]

   Prévisualiser le message

12345678910
AA1A2A3A4A5A6A7A8A9A10
BB1B2B3B4B5B6B7B8B9B10
CC1C2C3C4C5C6C7C8C9C10
DD1D2D3D4D5D6D7D8D9D10
EE1E2E3E4E5E6E7E8E9E10
FF1F2F3F4F5F6F7F8F9F10
GG1G2G3G4G5G6G7G8G9G10
HH1H2H3H4H5H6H7H8H9H10
II1I2I3I4I5I6I7I8I9I10
JJ1J2J3J4J5J6J7J8J9J10
KK1K2K3K4K5K6K7K8

Valider

Obtenez votre forum Aztek sur http://www.forum-aztek.com - Administration - MyStats
Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003 - Liens - Page générée en 0.1344 seconde avec 11 requêtes