Forum des Handiablées

Bienvenue sur le forum des supporters de l'équipe féminine de Metz Handball

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Pages:  1

Stratégie et Modèle Economique [91493]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
391 messages postés


Posté le : 15/04/2016 à 15:20 (Lu 2692 fois)
Répondre
Citer

Une stratégie
Le concept « Give to Get » (donner pour recevoir), caractérise la stratégie qui a cours actuellement en LFH. En substance, il s’agit de se lancer dans une politique de recrutement ambitieuse avec pour conséquence une hausse de la masse salariale qu’il faut ensuite assumer. Tout est mis en ½uvre pour bâtir un projet sportif ambitieux, un club configuré pour gagner des titres, tout en anticipant et en misant sur la venue d’un ou de plusieurs partenaires importants. Le risque est qu’ils ne soient jamais au rendez-vous. Mettre la charrue devant les b½ufs, un mode opératoire qui a envoyé quelques clubs au tapis et non des moindres.
Le modèle issu de cette stratégie n’est viable que s’il est mis en ½uvre par des Dirigeants qui ont les moyens de leurs ambitions. Pour récolter les fruits de ce qu’ils ont semé, ils doivent accepter de financer durablement l’attractivité du projet et ses tendances inflationnistes. C’est l’un des facteurs clés de succès de cette stratégie à hauts risques.

Un modèle économique
Le handball féminin bénéficie en temps ordinaire d’une faible exposition médiatique, il est essentiellement suivi par une population d’initié(e)s et d’inconditionnel(le)s. Si l’on se réfère aux données moyennes de 2014, les clubs de LFH trouvent leurs ressources à 52% auprès des Collectivités Territoriales, et à 48% par leurs propres moyens.
Adosser son modèle économique à cette structure de revenus présente quelques risques et non des moindres. Le modèle de soutien des collectivités territoriales au sport en règle générale, est à bout de souffle car l’argent public manque cruellement. Fort de ce constat, l’on peut légitimement s’interroger sur la pérennité du système de subventions des collectivités aux sections professionnelles des clubs, car elles sont plus consacrées à des dépenses de fonctionnement et à l’inflation salariale, qu’à des missions d’intérêt général. L’on peut également s’interroger sur le versement des subventions sous la pression des clubs, des médias et de l’opinion, destinées à équilibrer les exercices déficitaires des clubs. Pour mémoire, le sport professionnel français fait figure d’exception à l’échelle européenne, aucun autre pays n’ayant recours aux subventions publiques.
Pour pérenniser les clubs, les Dirigeants ont pour alternatives de sortir par le haut en trouvant des solutions pour générer leurs propres ressources, ou de sortir par le bas en comprimant les coûts de fonctionnement, notamment la masse salariale. Mais quels seraient les effets de la mise en place d’un salary-cap compte tenu du contexte concurrentiel Européen inhérent au recrutement ?
Pour sa survie, le handball Féminin doit anticiper l’érosion des subventions en provenance des collectivités. Le moment est venu de revoir le modèle économique, de diversifier les origines et la structure de revenus. Attirer des investisseurs suppose un retour sur investissement. Faut-il envisager un système adossé à des Socios ? Dans un contexte où l’on assiste à la montée en puissance d’une véritable industrie du sport professionnel (qui fait du sportif un professionnel, du club une marque, du supporter un consommateur et du sport une marchandise), faut-il se lancer dans le domaine du sport spectacle en commercialisant les évènements sportifs ? Brest, par exemple, a choisi « la voie du divertissement global pour rendre plus attractive son offre, et devenir un aimant à joueuses dans un milieu sinistré ». « Le sportif est secondaire et n’est que la conséquence d’un projet économique et structurel » (Laurent BEZEAU – L’Equipe du 16 mars 2016)
La situation actuelle du handball féminin français incite à trouver d’autres modèles, qui ne peuvent se limiter au terrain.
Bibliographie : « Sportune – L’Equipe »


--------------------------------
"La tolérance est le seul remède contre la diversité des opinions" Charles NODIER

Re: Stratégie et Modèle Economique [91498]

crocogrenat

Voir son profil

crocogrenat

Activité : 2 / 5
1282 messages postés


Posté le : 15/04/2016 à 16:55 (Lu 2651 fois)
Répondre
Citer

Le modèle économique que tu cites ne se limite pas au hand féminin; En LNH, en dehors du PSG qui avec QSI dispose d'un bailleur de fonds à la bourse démesurée, l'argent public tient pratiquement la même place dans les budgets des clubs y compris à Montpellier malgré son palmares et son image de marque.
L'année dernière Sportune avait évalué aux environs de 50% l'argent public de son budget de 7,5M¤ .
Le budget de la saison en cours du PSG se situe aux environs de 15,5M¤.

--------------------------------
“ Metz Handball à la fois étendard, fleuron et patrimoine reconnu de sa région" ( Handaction mai 2014 )

Re: Stratégie et Modèle Economique [92642]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
391 messages postés


Posté le : 02/06/2016 à 08:59 (Lu 2345 fois)
Répondre
Citer

Enfin une décision intelligente pour renforcer les fonds propres d'une société sportive : "Inviter les supporters à rentre au capital social". Bravo Gaël

http://www.lequipe.fr/Handball/Actualites/Handball-les-supporters-nantais-au-capital-du-h/687388


--------------------------------
"La tolérance est le seul remède contre la diversité des opinions" Charles NODIER

Re: Stratégie et Modèle Economique [102327]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
391 messages postés


Posté le : 25/11/2017 à 11:09 (Lu 781 fois)
Répondre
Citer

« Le sport professionnel représente une véritable activité économique avec des atouts, des enjeux et des besoins qui lui sont propres. Quelque que soit leur degré de maturité, ils partagent des objectifs similaires : améliorer leur spectacle sportif, augmenter le nombre de spectateurs et téléspectateurs, attirer de nouveaux sponsors, moderniser les enceintes, créer de nouveaux partenariats entre les clubs et les collectivités territoriales…. En somme, créer les conditions d’une croissance durable ! Selon les disciplines, la structuration et la professionnalisation sont très inégales. Les différentes disciplines renvoient à des modèles économiques différents et encore plus quand on compare les championnats masculins et féminins. Les sports collectifs professionnels : un monde hétérogène. Les pouvoirs publics ont souvent négligé les ambitions économiques et privilégié une approche moralisatrice et des mesures visant surtout à en réduire les « dérives » (d’où l’exclusion d’une certaine typologie de partenaires : tabac, alcool).
Le sport professionnel français est d’abord un secteur d’activité constitué de PME à l’équilibre financier précaire, qui se traduit par des résultats déficitaires dans beaucoup de clubs et une insuffisance généralisée de fonds propres dans l’ensemble des championnats. Les défaillances de clubs ne sont d’ailleurs pas rares, notamment dans les sports de salle. Sous-capitalisés, les clubs professionnels n’ont pas la capacité d’investir suffisamment dans leur enceinte, la formation ou leur outil de gestion. Cette situation est aggravée par un coût de travail élevé en France alors même que les salaires de joueurs constituent la première charge des sociétés sportives. Les clubs souffrent de revenus trop souvent dépendants des subventions. Développer les recettes liées aux enceintes (billetterie, restauration et services aux spectateurs, prestations VIP, espaces professionnels….) et au sponsoring est une priorité reconnue par tous. Elle exige de mieux maîtriser l’exploitation des stades et des salles, d’y développer une expérience client innovante et de renforcer les compétences commerciales des clubs. Cette montée en gamme est indispensable pour dynamiser leur croissance et renforcer leur attractivité auprès des médias, sponsors et publics, et in fine développer des politiques sportives plus ambitieuses. » ((Bibliographie : Débat N°4 – Sport professionnel : Quelle stratégie pour une nouvelle croissance ?))

La LFH n’échappe pas à ce constat implacable ! La LFH présente une forte dispersion des clubs ! En termes de moyens, d’expérience, de disparité des enceintes sportives, de potentiels clients et/ou de concurrence d’autres sports à forts pouvoirs d’attraction (sports majeurs ou spécificités locales). Parce qu’une pièce de théâtre a ses premiers et ses seconds rôles, pourquoi ne pas scinder les clubs de LFH en 2 typologies : d’une part, celles pour qui le championnat actuel est un passage obligé et l’Europe le véritable terrain de jeu, et d’autre part, celles qui ont des ambitions plus limitées compte tenu de la corrélation entre leur poids économique des clubs et leurs résultats sportifs. Pour les premiers nommés, l’on peut imaginer la transformation de la champions league en un championnat Européen à 16 ou 20 clubs sous l’égide de l’EHF pour éloigner les investisseurs opportunistes qui ont déjà envisagé ce schéma de compétitions. Pour les seconds nommés, le maintien des championnats nationaux doublés de l’EHF cup. Cette segmentation permettrait d’organiser une LFH adossée à un cahier des charges d’un niveau d’exigences assouplies. Sur le plan marketing, la clé de voûte des 2 formats de compétitions est une politique de solidarité afin de promouvoir l’incertitude. L'intérêt du public est présumé augmenté lorsque le championnat oppose des équipes de forces égales. Pour l’instant, la France, a fait le choix de conserver des ligues ouvertes au nom de la méritocratie sportive (structuration par le système d’accession/relégation). Pourquoi ne pas opter pour le choix radical d’une ligue semi-fermée dans laquelle ce sont les mauvais résultats accumulés pendant plusieurs saisons qui aboutiraient à une relégation. Comme toute entreprise, les clubs sportifs ont besoin de visibilité pour pérenniser leurs investissements. Or, l’aléa sportif amplifie l’aléa économique, tant pour le club qui accède à la division supérieure en fin de saison, que pour celui qui est rétrogradé.


--------------------------------
"La tolérance est le seul remède contre la diversité des opinions" Charles NODIER

Re: Stratégie et Modèle Economique [102335]

Seb75

Voir son profil

Activité : 1.5 / 5
319 messages postés


Posté le : 25/11/2017 à 17:54 (Lu 681 fois)
Répondre
Citer

La LFH est déjà une ligue semi-fermée avec les VAP

--------------------------------
Quel pays votre billet en euro a visité http://www.eurobilltracker.com/?referer=144361

Re: Stratégie et Modèle Economique [102337]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
391 messages postés


Posté le : 25/11/2017 à 18:33 (Lu 658 fois)
Répondre
Citer

La LFH actuelle est une Ligue ouverte structurée par le système d'accession/relégation. Postuler puis obtenir le statut VAP vous permet d'y accéder, mais ne vous protège nullement d'une relégation sportive en cas de mauvais résultats..... Dans une ligue semi-fermée, ce sont les mauvais résultats accumulés pendant plusieurs saisons qui aboutissent à une relégation.

--------------------------------
"La tolérance est le seul remède contre la diversité des opinions" Charles NODIER

Re: Stratégie et Modèle Economique [102338]

Seb75

Voir son profil

Activité : 1.5 / 5
319 messages postés


Posté le : 25/11/2017 à 18:57 (Lu 639 fois)
Répondre
Citer

Pas totalement d'accord

Car si la saison de D2F était fini
Aucune équipe VAP ne pourrait monter en LFH donc pas de relégation



--------------------------------
Quel pays votre billet en euro a visité http://www.eurobilltracker.com/?referer=144361

Re: Stratégie et Modèle Economique [102339]

FABRE 83000

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
5380 messages postés


Posté le : 25/11/2017 à 19:47 (Lu 617 fois)
Répondre
Citer

Citation : Seb75
Pas totalement d'accord

Car si la saison de D2F était fini
Aucune équipe VAP ne pourrait monter en LFH donc pas de relégation



Re: Stratégie et Modèle Economique [102340]

GdB33

Voir son profil

Activité : 3 / 5
842 messages postés


Posté le : 25/11/2017 à 20:12 (Lu 602 fois)
Répondre
Citer

Citation : Seb75
Pas totalement d'accord

Car si la saison de D2F était fini
Aucune équipe VAP ne pourrait monter en LFH donc pas de relégation



Alors il faudra attendre la fin de saison !!! pour connaître le Champion LFH, le Champion D2F et les montées-descentes, c'est à la fin du bal qu'on payent les musiciens.
D'autant plus que pour moi à cause du statut VAP le Championnat de D2F est faussé car des clubs comme Mérignac et Noisy n'ont pas les mêmes contraintes financières, Mérignac n'a par exemple aucune joueuse pro à temps plein donc peut se payer un effectif plus fourni !! ceux qui connaissent comprendrons !!!

Re: Stratégie et Modèle Economique [102343]

niko76

Voir son profil

Activité : 3.5 / 5
3914 messages postés


Posté le : 25/11/2017 à 20:52 (Lu 585 fois)
Répondre
Citer

Citation : Seb75
Pas totalement d'accord

Car si la saison de D2F était fini
Aucune équipe VAP ne pourrait monter en LFH donc pas de relégation



Avec des si hein...

Re: Stratégie et Modèle Economique [102346]

ml29

Voir son profil

Activité : 3 / 5
391 messages postés


Posté le : 26/11/2017 à 12:09 (Lu 490 fois)
Répondre
Citer

Des supporters actionnaires, décryptage :

Le concept d’actionnariat populaire :
La volonté des supporters de prendre une part active à la vie de leur club, d’entrer au capital social, de revendiquer des sièges au sein du conseil d’administration, trouve sa réponse dans le concept d’actionnariat populaire. Il n’existe pas de modèle de prédéfini qui soit applicable « clé en main ». A Guingamp l’initiative provient du Président, alors qu’à Nantes les velléités émanent des supporters. Il appartient aux candidats d’arrêter la stratégie appropriée, de créer un terrain favorable à la naissance d’un tel projet, d’inventer un modèle de participation adaptée à cette nouvelle donne.

D’un point de vue économique :
Entre autres objectifs, il s’agit de contribuer au renforcement des fonds propres des clubs grâce à une ouverture et à une diversification des structures capitalistiques. Une opportunité pour des clubs toujours à la recherche de revenus supplémentaires. Adosser le club à des actionnaires durables susceptibles de lui donner de l’horizon, capables de financer les développements nécessaires à venir, est une manière de sécuriser le modèle économique.

D’un point de vue gouvernance :
Dans un projet d’actionnariat populaire, les supporters veulent avant tout défendre des valeurs. Ils cherchent à être les garants d’une identité. « L'idée n'est pas que les supporters soient les décideurs, mais qu'ils aient le droit à la parole, qu'ils puissent être associés à tous les débats qui rythment la vie du club, via une représentation d’élus. C'est un gage de transparence, de bonne gouvernance et d'ancrage local. Ce mode de gestion a démontré son efficacité partout en Europe. En Allemagne c'est même une obligation règlementaire. » Auteur : Bernardtroisfois - L’Equipe du 02/06/2016

Les limites de l’actionnariat populaire :
La progression de l’intérêt pour ce système participatif est indéniable, « cependant il semble difficile d’imaginer qu’il soit à la base d’un actionnariat majoritaire en France. Un cadre légal contraignant, des structures de propriété et de gouvernance spécifiques qui ne facilitent pas ce type de procédé et une culture du « supporterisme » moins ancré que chez nos voisins européens sont autant de facteurs défavorables au succès réel d’un tel modèle, alors même que la représentation de la voix des supporters au sein du Conseil d'Administration d'un club professionnel apparaît essentielle ne serait-ce que pour garantir la défense de certaines valeurs inscrites dans l'ADN de chaque club. » Sources : Sport 24.com. S’il fallait une preuve de l’engouement suscité par ce système participatif, à Guingamp (ville de 7003 âmes) 15 202 personnes ont adhéré au 16 mai 2017 ! Le club des « Kalon », association de loi 1901, sera actionnaire de la Société Anonyme En Avant de Guingamp.

Les Dirigeants ont tout à y gagner en termes d’assise, d’image et de fidélisation y compris dans le handball.

Bibliographie : [Le Télégramme de Brest – L’Equipe – Sport 24.com]


--------------------------------
"La tolérance est le seul remède contre la diversité des opinions" Charles NODIER

Re: Stratégie et Modèle Economique

Seb75

Voir son profil

Activité : 1.5 / 5
319 messages postés


Posté le : 26/11/2017 à 12:34 (Lu 465 fois)
Répondre
Citer

Je pense que l'idée est intéressante pour Metz avec la loi 1908 plus favorable que la loi Française

--------------------------------
Quel pays votre billet en euro a visité http://www.eurobilltracker.com/?referer=144361

Pages:  1

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationRecharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Ajouter une réponse

Vous écrivez en tant que :  Login :   Password :
Titre de votre message :
Corps de votre message :

 [citation] [image]

 [gras] [italique] [souligné]
 [barré] [exposant] [indice]
 [grandir] [reduire] [code]

 [noir]
 [rouge] [violet] [bleu] [vert]

   Prévisualiser le message

12345678910
AA1A2A3A4A5A6A7A8A9A10
BB1B2B3B4B5B6B7B8B9B10
CC1C2C3C4C5C6C7C8C9C10
DD1D2D3D4D5D6D7D8D9D10
EE1E2E3E4E5E6E7E8E9E10
FF1F2F3F4F5F6F7F8F9F10
GG1G2G3G4G5G6G7G8G9G10
HH1H2H3H4H5H6H7H8H9H10
II1I2I3I4I5I6I7I8I9I10
JJ1J2J3J4J5J6J7J8J9J10
KK1K2K3K4K5K6K7K8

Valider

Obtenez votre forum Aztek sur http://www.forum-aztek.com - Administration - MyStats
Aztek Forum V4.00 Copyright (C) 2003 - Liens - Page générée en 0.0689 seconde avec 11 requêtes